Les Baigneuses, simplement glamour

Mode  /   /  de ToutMa

Imaginez un mélange audacieux entre un tableau de Paul Cézanne et une esthétique fifties. Une baigneuse pétillante comme une pin-up. C’est ça, Les Baigneuses, une marque de maillots de bains marseillaise et haut-de-gamme pour femme chics, un verre de cocktail au martini à la main.

Des lignes épurées et atemporelles, des coupes graphiques, des couleurs marquées et motifs raffinées, Les baigneuses mise sur le charme et la sobriété haut-de-gamme, en invoquant l’éternel féminin des années 30 à 50. Formée à Esmod Beyrouth, Laila Benaïa, styliste et fondatrice de la marque, a débuté dans le luxe. « Au Liban la haute couture a encore une grande place.  Il y a énormément d’ateliers de grande qualité, des brodeuses incroyables, et puis on y apprend le sens du détail ». Des rencontres décisives et un prix du jury (décerné notamment par Chantal Thomass) plus tard, Laila revient en France et créé en 2011 sa propre marque à Marseille. On y retrouve le savoir-faire et le sens du détail, pour une marque que sa créatrice a voulu haut de gamme.

Rien n’est laissé au hasard. Les maillots sont confectionnés à partir d’une micro-fibre traitée avec un des meilleurs filtres anti-UV : ils sèchent vite, gardent leurs couleurs, leur élasticité, et un touché peau de pêche.  Le luxe, c’est aussi de faire fabriquer en France. Les Baigneuses travaille avec un atelier breton et est aujourd’hui labellisée « made in France ».  Engagée, Laila a choisi de faire réaliser 30% des collections par une coopérative de femmes au nord de l’Italie.

Calme, luxe et volupté.

Les Baigneuses, c’est la modernité des matières et une inspiration vintage. Chaque pièce porte le prénom d’une icône glamour des années 50. Les coupes, mais aussi le choix des couleurs rappellent l’époque de la piscine Molitor et de la mode des thermes, celle des bonnets de bains et des premiers deux-pièces (chocking !), les pin-ups en maillot et rouge à lèvre carmin sur les plages de la riviera… On invoque Liz Taylor, Jayne Mansfield, Rita Hayworth, Anita Eckberg et on se prend pour Marylin. Les Baigneuses compte un grand choix de modèles, dont certains sont réversibles. Une-pièce, bikini ou culottes hautes (le haut Garance et la culotte Maeva feraient rêver n’importe quelle Grace Kelly), soutien-gorge bandeau ou triangles, avec ou sans froufrou, petit nœud ou bijoux, uni ou à motifs… Que vous soyez plutôt Bardot ou Hepburn dans l’âme, vous y trouverez votre bonheur.

Pour parfaire la panoplie et parce que le chic se niche dans le détail, la boutique Les Baigneuses, ouverte l’année dernière,  se présente comme un concept-store de la mode balnéaire et du voyage. Vous pourrez y acheter un (merveilleux) maillot, mais aussi de délicats bijoux en argent Nube et des accessoires Piment de Mer (draps de bains, sac, pochette…). Les trois marques se retrouvent dans le choix de la simplicité, et d’une certaine désinvolture élégante ; le tout avec une fabrication impeccable, et made in France.

Cette année, la collection évoque un pique-nique chic en bord de mer, une partie de campagne revisitée. Les couleurs vive des fleurs, la lumière de l’été, les épices, la terre sèche et aride, les fonds marins, la profondeur. Bref, 2014 est l’année des contrastes et des mélanges. Mais peut-être que c’est toujours le cas chez Les Baigneuses.

Les Baigneuses,  maillots de bains haut de gamme à partir de 120€
3 Rue de l’Évêché, Marseille 2ème

Texte _ Juliette Pic

Vous aimerez aussi

Nous sommes nombreux à corner les pages des magazines de décoration pour imaginer un intérieur qui...

Cachée dans une petite impasse entre la Corderie et le cours Pierre Puget, l’association la Villa M...

Careen Dankers inspire, dans tous les sens du terme, autant qu’elle sensibilise à de justes causes,...