Lisboa, lorsque la Méditerranée vient à la rencontre de l’Atlantique…

Plus Loin  /   /  de Camille Jalaguier

Depuis l’été dernier, le Portugal est très à la mode. Qui n’a pas dans son entourage, un ami qui vient de découvrir cette destination ? Aussi dépaysante qu’attachante, Lisbonne, surtout, a le vent en poupe.

La capitale lusitanienne attire tout autant pour son cadre géographique privilégié que sa vie nocturne festive et l’abondance des visites culturelles. Toutes les saisons sont délicieuses. En hiver, on peut s’enrichir de la culture du Portugal dans les nombreux musées… et quand même flâner dans les rues ! Les Alfacinhas, surnom des Lisboètes, sont vraiment chaleureux. D’ailleurs, les Français peuvent facilement se faire comprendre, notamment parce que de nombreux Portugais ont émigré en France et y sont revenus.

Particularités

Un peu d’histoire : Après le séisme de 1755, le marquis de Pombal, alors premier ministre, devient le promoteur d’une véritable révolution urbanistique. Pour faire vite mais esthétique, la fabrique royale de faïence de Rato permet de produire des carreaux aux motifs simplifiés par rapport aux azulejos, de petites pierres de récupération sont ainsi assemblées ; c’est la fameuse calçada portuguesa. Ces magnifiques trottoirs sont constitués de mini pavés blancs, mais glissants, pentus, étroits et gare aux chevilles ! Difficile donc pour les chaussures à talons et les poussettes. Sauf sur les quais réhabilités. Les maisons sont parées d’azulejos (prononcer azoulège), un art décoratif qui fait partie du paysage de Lisbonne, carreaux de faïence souvent peints en bleu.

À faire, à voir

Les trois religions du Portugal : Dieu, le foot et la tourada. On parle aussi des trois F ; Fatima, le Fado, et Foot toujours. Mais nous allons passer à côté de ces inévitables pour découvrir d’autres intérêts détournés.

La ville aux sept collines

Lisbonne est la ville de Miradouros (belvédères). L’Arco da Rua Augusta offre une vie privilégiée sur le Tage. Grimper dans un tram vintage, le fameux tram n°28 pour remonter le temps et les rues escarpées de Lisbonne. Depuis plus de 100 ans, la ligne 28 vous conduit aux points historiques les plus marquants des sommets de la colline jusqu’aux quartiers de Baixa et Chiado. La meilleure façon de sentir l’esprit lisboète, accrochez-vous, ça dévale ! Sinon, on peut aussi emprunter les ascenseurs, escaliers et funiculaires…

Le centre-ville

La place de l’ancien pouvoir, Terreiro do Paço, est le point de départ idéal pour partir à la découverte de Lisbonne. La Baixa a été entièrement reconstruite après le tremblement de terre. Entourée des ministères couleurs jaune safran, elle s’ouvre sur un arc de triomphe et sur le Tage par un embarcadère. Ouverture sur l’océan, on peut suivre le passé prestigieux du Portugal et marcher sur les traces des explorateurs.

Fenêtre sur l’océan

Belém, point de départ des découvertes portugaises, il y a 500 ans. Y perdurent encore les preuves de ce désir de conquêtes. Henri le Navigateur, Vasco de Gama, Magellan ouvrirent l’ère de la prospérité : en témoignent notamment le Monastère des Hiéronymites, sur la Praça do Império, l’un des plus beaux monuments de la capitale, et la fameuse Tour de Belém. Tous deux sont de styles manuélins (règne de Manuel Ier de 1495 à 1521) et sont reconnus Patrimoine Culturel de l’Humanité par l’UNESCO.

Les quais du Tage

Le quartier des docks est en pleine renaissance : on peut s’y promener et admirer le Ponte 25 de Abril, construit sous Salazar. Il est le premier pont à enjamber le Tage. Ouvrage exceptionnel pour l’époque, des milliers de véhicules bourdonnent au-dessus de nos têtes, le long de la promenade.   Pour une escapade romantique, au bout des docks, embarquez pour une petite croisière sur le Tage…

Les plages

Comme Marseille, cette ville a les pieds dans l’eau. À 20 km de Lisbonne, la plage de Cascais a un charme unique et le centre historique est pittoresque. En décembre, il y a aussi le Vodafone Mefxefect et la course de la Saint-Sylvestre.
www.vodafonemexefest.com
www.saosilvestralisboa.com

Restauration

L’hiver est l’occasion de se réfugier dans les restaurants accueillants. Nous vous conseillons la cuisine typique et moderne à la fois de The Decadente dans la Bairro Alto, (www.theindependante.pt) ainsi que les tapas raffinés de Taberna ideal (rua da Esperança).

Après ce voyage dans le temps, cerise sur le gâteau : la dégustation du Pastel de Belém ou les fameuses Pastéis de Nata, ces flans servis tièdes. S’offrir une pâtisserie à la célèbre Confeitaria Nacional et en rapporter chez soi ! Bien sûr accompagné d’un Porto, même si c’est de l’autre grande ville… La réputée morue, le bacalhau, est incontournable, et goûtez-en vite tant qu’il en est encore temps car la morue est menacée !

Logement

Le coût de l’hébergement est un peu moins élevé qu’en France. On peut conseiller l’International Design Hotel, avec des chambres pop ou zen… (3 rua da Betsileo).
www.idesignhotel.com

Autre coup de cœur, le LX Boutique Hotel dans le quartier du Chiado, cet irrésistible hôtel est décoré aux couleurs de Lisbonne et équipé high-tech.
www.lxboutiquehotel.com

Sinon, se sentir chez soi, dans un appartement confortable et équipé en plein cœur de la ville après une journée bien remplie, ce n’est pas mal non plus ! Voilà ce que Travel and Tales vous offre : une occasion unique de voyager et d’écrire votre propre histoire, dans un des meilleurs endroits de la ville, comme la Casa Amalia, en l’honneur d’Amalia Rodrigues, la célèbre fadista.
www.travelandtales.com

La vie nocturne

Le Bairro Alto est un lieu incontournable, avec ses murs colorés et ses graffitis arty, c’est le quartier alternatif des longues nuits branchées. Quoi qu’il en soit, allez humer l’ambiance dans les fameux cafés de Lisbonne. La boîte de nuit tendance : Le Lux. Imaginée par Manuel Reis, son ouverture a marqué le dynamisme du quartier Santa Apollonia. Elle est déjà une institution incontournable avec plusieurs dancefloor, une terrasse surplombant le Tage et de grandes banquettes rouges… (Avenida I).

On quitte le pays en ayant la « saudade» … la nostalgie. Mais Lisbonne n’est pas triste, loin s’en faut, et ne vit pas dans la nostalgie de son passé glorieux.

Office de tourisme
rua do Arsenal n°23 – Lisboa _351 210 312 700

Lisbonne au départ de Marseille
> 1 vol / jour au départ de mp² avec Ryanair (nouveauté cet hiver)
> Jusqu’à 2 vols / jour au départ de mp avec TAP Portugal
Infos et réservations sur mp.aeroport.fr

 

Vous aimerez aussi

Les chefs du collectif « Avignon, tu me régales ! » remettent le couvert pour un grand pique-nique...

L’idée, nous faire vivre un « trip » imaginaire vintage… Nostalgiques des années rock’n’roll, ce...

Pour sa première édition, ce festival marseillais de vulgarisation scientifique (organisé en...