L’Amandier. Michaël Demaegdt, un jeune chef prometteur

Bistrots  /   /  de Emmanuelle Vigne

L’Amandier se trouve dans l’enceinte du bâtiment flambant neuf qui abrite la boutique, musée et fabrique de calissons de la Confiserie du Roy René. Une entrée trop discrète et peu engageante qui mériterait vraiment des aménagements tant elle reflète mal la créativité du chef. Passé cette entrée étriquée et après avoir emprunté un escalier qui donne plutôt la sensation d’atterrir dans une cantine d’entreprise, le cadre devient heureusement nettement plus sympathique. La salle du restaurant est lumineuse et spacieuse, décorée avec goût d’objets provençaux, mais sobrement, afin de concentrer le regard et l’attention dans l’assiette. Car tout l’intérêt est là !

Michaël Demaegdt propose une cuisine provençale et traditionnelle en effet très inspirée et savoureuse. Formé dans de grandes maisons étoilées comme celle du Clos de la Violette de Jean-Marc Banzo, du Jamin de Joël Robuchon ou encore par Pierre Gagnaire à Londres, le chef élabore une carte variée et gourmande avec au choix cinq entrées, six plats et six desserts, qui change à chaque saison et utilise des produits frais régionaux pour la composer. Risotto à l’encre de seiche, seiche snackée & tuile de parmesan, bourride de rougets frais, œuf cocote à la truffe de Bourgogne, loup rôti, petits légumes… Des assiettes généreuses, pleines de saveurs, dressées de façon impeccable et servies rapidement avec le sourire. Et des prix pour le moment très doux…

L’Amandier _RN7, quartier de la Calade, Aix-en-Provence _07 77 33 90 11
Ouvert le midi du lundi au vendredi et les vendredis et samedis soirs
Formule midi entrée/plat/dessert à 21€

 

Vous aimerez aussi

Pour sa première édition, ce festival marseillais de vulgarisation scientifique (organisé en...

Cette année, les plages de Saint-Tropez se parent de nouveaux atours qui nous laissent baba. Que...

L’idée, nous faire vivre un « trip » imaginaire vintage… Nostalgiques des années rock’n’roll, ce...