La culture au cœur de la cité à la Friche La Belle de Mai

Divers  /   /  de Linda Mestaoui

Un lieu de création dédié à l’imaginaire

La Friche est un lieu en constante évolution qui ne cesse de nous surprendre. Un lieu hors du commun dont Marseille peut se targuer. Un lieu d’une rare humanité, tourné vers les autres, artistes et public. Une ode à la culture, à la musique, à l’art et à la fête qui nous rappelle sans cesse : « N’oubliez pas d’être vous-même, de vous exprimer, d’être créatif. N’oubliez pas d’être heureux ».
Un espace aux proportions gigantesques de 4 hectares dont un ouvert au public qui incarne à merveille l’ouverture d’esprit, la liberté d’être. Toujours prêt à éveiller la curiosité, à ouvrir le champ des possibles. Un lieu culturel majeur de création et d’innovation.

La Friche propose une programmation mensuelle éclectique dédiée au théâtre, à la danse, aux expositions d’art contemporain, aux arts de la rue, à la musique, au cinéma avec des projections en plein air l’été, aux arts numériques, aux cultures urbaines, aux arts visuels, aux médias, à l’art vidéo, à la littérature, au sport, à la petite enfance avec l’existence d’une crèche depuis avril 2012. Sur place, une librairie, une aire de jeux pour les enfants, un restaurant Les grandes tables, des jardins familiaux et collectifs, deux nouveaux théâtres depuis octobre 2013, un cinéma Le Gyptis depuis octobre 2014, un skatepark et 70 structures résidentes accueillant près de 500 artistes, producteurs etc.

Avec 500 000 visiteurs par an qui viennent assister aux représentations, aux expositions, participer aux ateliers, manger, faire du sport, faire la fête, la Friche offre une concentration d’activités unique en Europe.

La petite leçon d’histoire…

La Friche, aujourd’hui présidé par Alain Arnaudet, a été créée en 1992, sous le regard bienveillant de la Ville de Marseille, sur le site d’une ancienne manufacture de tabac, la Seita, dans le 3e arrondissement dans le quartier historique de la Belle de Mai. Un projet qui, à l’époque, était dirigé par Philippe Foulquié. En 1995, l’architecte Jean Nouvel élabore avec la Friche, un «  projet culturel pour un projet urbain. » Une présidence qui va durer jusqu’en 2002. C’est en 2002, aussi, que ce lieu hors du commun est divisée en 3 pôles : un pôle patrimonial et institutionnel, un pôle multimédia, et la Friche présidée par le cinéaste, Robert Guédiguian, qui au contact de ces 2 pôles, se définit « en tant que pôle d’auteurs dédié à la culture vivante ». La mutation du lieu se poursuit en 2007, présidé par l’architecte Patrick Bouchain. Marseille Provence capitale européenne de la culture en 2013, permet une belle transformation sous la houlette, cette fois-ci, de l’architecte Mathieu Poitevin. De nouveaux espaces d’expositions apparaissent comme la Tour-Panorama offrant un toit terrasse aux proportions XXL qui surplombe la ville avec à l’horizon, la mer.

Parmi les projets ambitieux qui constituent son programme sur les années à venir, figure celui de l’habitat participatif. Il sera constitué d’une vingtaine de logements sociaux et d’une dizaine de logements pour jeunes travailleurs prévu pour 2018. Figure aussi celui des résidences avec le monde méditerranéen, en partenariat avec l’Institut Français et la construction d’un Institut Méditerranéen des Métiers du Spectacle.

La Friche en mai !

Le 5 mai, allez assister à la soirée de lancement du livre « 1000 crayons pour la liberté d’expression ».1 000 graphistes et illustrateurs du monde entier dessinent en hommage à Charlie Hebdo.

Lili Pom et le voleur d’arbres de Hamid Karimian, Rashin Kheyrieh, Fabrice de La Rosa, 6 courts-métrages drôles et poétiques pour aborder les questions environnementales seront diffusés au Gyptis les 1er, 2, 6, 7, 8, 9 et 10 mai.

Le marché paysan de la Friche, tous les lundis soir, de 16h à 19h au restaurant Les grandes tables. Fruits, légumes volailles, fromages, miel, pain et vins vous sont proposés par les petits producteurs de la région.

Du 15 avril au 13 juin 2015, aller admirer l’exposition de dessins psychédéliques Tetsunorictus.

Dans le cadre du printemps de l’art contemporain, allez jeter un œil à FOMO, une exposition qui a lieu du 14 mai au 2 août 2015. FOMO pour « Fear Of Missing Out », soit la peur de passer à côté de quelque chose. Dans votre lancée, ne passez pas à côté de la soirée d’inauguration qui aura lieu le 13 mai. Plus d’informations et une programmation toujours plus riche sur le site internet de la Friche. Alors, foncez éveiller votre imaginaire !

La Friche
_41 Rue Jobin, Marseille 3ème _04 95 04 95 95
www.lafriche.org

 

Photo en une _CharlotteDupenloup

Vous aimerez aussi

Un monstre de voix se mouvant dans une créature d’amour. Clara Luciani n’est pas qu’un écrin, elle...

Il est des plaisirs qui ne sont bons que partagés, alors le temps d’un festival, le domaine ouvre...

Vendredi 19 juillet, la soirée s’annonce encore plus folle ! En association avec les Jardins...