Jo Yana, mégalo du beau ou comment embellir la toile

Vos portraits  /   /  de Cecilia Risso

 

Jo Yana jeune trentenaire autodidacte et accompli dans les nouveaux métiers de la communication représente aujourd’hui dans la blogosphère, une nouvelle ère masculine, amoureux assumé du beau. Homme de goût et de mode, ce blogueur spécialiste et matérialiste a débarqué sur la toile bien avant son envolée notoire pour en faire son terrain de jeu et de succès.

ToutMa : Comment devient-on un blogueur design influent ?

Jo Yana : Chaque jour dès 7h du matin depuis 9 ans maintenant, je prends le temps de dévoiler mes coups de cœur, mes trouvailles et autres curiosités avec passion. Ce sont les rencontres et les articles toujours plus nombreux qui je pense ont apporté de la crédibilité au blog dans le milieu du design, puis de la mode et du goût en général.

D’où vient cet amour inconditionnel du design ?

C’est avant tout un amour pour le beau qui m’anime. Mode, design, lifestyle, j’ai toujours été sensible à tous ces univers. Je n’ai pas de source identifiée mais dans tous les cas ce n’était pas dans mon tabloïd familial. Par contre dès mon premier salaire et donc mon accès à la liberté, j’ai investi dans le beau. Mon premier achat : la lampe BLOB M par Karim Rashid éditée par Foscarini.

Tu viens très récemment de fusionner tes deux blogs en un seul : www.joyana.fr. Quel est l’objectif ?

Au-delà de l’envie d’un esthétisme pointu et identitaire, trouvé dans ma collaboration avec le studio Ich&Kar – qui signe l’habillage complet du nouveau site – c’est la fusion de mes deux bébés (Deco-Design qui rejoint JoYana) pour un univers encore plus personnel, avec une nouvelle ligne éditoriale axée sur le beau en général… c’est une évolution personnelle sur la toile, un paradoxe qui me fonde et me réussit. Très sensible à la beauté du son, j’ai demandé à Karim Rashid de créer la bande sonore du site. Désormais les articles seront illustrés uniquement par mes photos, mais je garderai une rubrique, The Journal, où il y aura deux brèves par jour, avec des visuels sélectionnés. à une époque où les designers reprennent les codes de la mode et les créateurs de mode développent des collections de mobilier, n’est-il pas temps de rassembler le design et la mode ? Réunir dans un même espace les disciplines du beau, voilà mon objectif.

En tant qu’agence de com’, que proposes-tu, qui sont tes clients ?

L’agence propose un service de relations presse online, du coup en tant que blogueur je suis ancré dans cette communauté très recherchée par les marques, j’ai donc une facilité pour la mise en relation et la transmission d’informations. L’agence s’est spécialisée dans le management des réseaux sociaux pour les marques, les personnalités, ou les organismes. Pour l’amour du Beau a déjà de beaux clients : Karim Rashid, l’Alex Hôtel et l’Office du Tourisme de Marseille pour laquelle j’ai créé #ChooseMarseille par exemple…

Une adresse culte pour toi que tu as envie de livrer à nos lecteurs ?

Mon ami @Garthopommes ouvre début mars Goudron, un superbe concept-store où tout a été fait dans les règles de l’art, rue Montgrand…

_www.joyana.fr
_www.pourlamourdubeau.fr


 

Vous aimerez aussi

La cuisine végétale, biologique et maison est raffinée et succulente, le salé autant que le sucré,...

Gaëlle Deshoulières, une femme directe, volubile, curieuse, passionnée par sa vocation et les...

Enfant gourmande, Fabienne a toujours eu l’habitude de faire les courses avec sa mère chez des...