Mina Merad, Si Dieu Veut du 2 mars au 1er avril

Théatre / Danse  /   /  de ToutMa

Mina Merad va monter sur les planches pour la première fois de sa carrière. Petite soeur du grand Kad Merad, elle s’est lancée ce défi il y a un an en acceptant le rôle écrit pour elle par Jeff Carias. Elle s’apprête à jouer “Si Dieu veut » durant 1 mois au Quai du Rire et nous sommes allés la retrouver en pleine répétition avec Jeff Carias sous la houlette d’Hervé Lavigne qui signe la mise en scène.

ToutMa : Alors Mina, pas trop la pression ?
Mina Merad : Vous plaisantez ? Je ne dors plus la nuit, c’est une horreur ! Le metteur en scène nous fait bosser 7 heures par jour et la pression ne fait que monter. Je suis à deux doigts du burn out !

TM : Pourquoi se lancer un tel défi ?
MM : Parce que justement, c’est un défi. Je connais le monde du cinéma, de la télévision grâce à mon frère mais celui du théâtre m’était complètement étranger. Cela n’a rien à voir. Au cinéma, je n’ai eu que des petits rôles et puis quand on se trompe ou que la prise n’est pas jugée bonne, on peut recommencer alors qu’un premier rôle au théâtre… Enfin, il ne faut pas que j’y pense sinon je vais attirer le mauvais oeil sur moi !

Si Dieu Veut de Jeff Carias
avec Mina Merad et Jeff Carias.
Mise en scène d’Hervé Lavigne.
Au Quai du Rire
66 quai de Rive Neuve à Marseille

TM :C’est dur d’être la petite soeur de… ?
MM : Oui. Car il a un talent que je n’ai pas. Il sait écrire, jouer la comédie, être touchant et drôle, chanter, jouer de la guitare (avec les mains 🙂 ), réaliser, mettre en scène… Bref, je ne lui arrive pas à la cheville mais je crois que cela ne sert à rien de se comparer. Je porte en moi cette envie de monter sur scène depuis des années et il fallait que je le fasse. L’avenir me dira si j’ai été à la hauteur de mes rêves.

TM :Il en pense quoi de votre envie de jouer la comédie ?
MM : Vous n’allez pas me croire mais je lui ai caché jusqu’au dernier moment que je faisais du théâtre. Je ne savais pas trop comment lui annoncer la chose alors j’ai préféré que l’information lui arrive “naturellement“, par le téléphone arabe !

TM :Vous voulez nous faire croire que Kad n’est pas au courant que vous allez jouer au théâtre au mois de mars ?
MM : Maintenant si, il l’a appris par mon frère Reda (ndlr qui est le propriétaire du Perroquet Bleu à Marseille). Je l’ai eu au téléphone il y a quelques jours et il m’a annoncé son souhait de venir voir la pièce. Autant vous dire que je ne vous donnerai pas la date et que je serai ENCORE plus terrifiée le soir où je rentrerai sur scène !

TM : Vous pouvez nous parler de votre personnage ?
MM : Je joue le rôle de Dieu. Jeff Carias a eu la bonne idée d’imaginer ce que serait l’au-delà si une femme était aux commandes et quelle serait la relation qui pourrait s’instaurer entre un homme raciste et misogyne confronté à son Créateur, féminin et arabe. Le résultat est très drôle et féroce surtout qu’Hervé Lavigne, le metteur en scène est allé dénicher dans le texte des perles qu’il a exploré à fond. Je crois même que Jeff Carias ne reconnait pas totalement sa pièce depuis qu’Hervé y a apposé sa patte. C’est un vrai trio qui est né de cette collaboration et cela fait des étincelles sur scène !

TM : Comédie mais pas que, alors ?
MM : Oui, c’est cela. Je crois que le spectateur va beaucoup rire mais que la pièce donne aussi à réfléchir sur nos petites bassesses du quotidien, nos petites ou grandes lâchetés. Elle raisonne aussi beaucoup avec l’actualité puisqu’on y parle de terrorisme, de notre rapport à l’Afrique, de l’homophobie, de la mort… Jeff Carias a pris le parti d’en rire et de nous faire rire et je crois pouvoir dire que c’est réussi. Le mieux c’est de venir la voir !

 

Réservations ici ! 

SiDieuVeut

Vous aimerez aussi

L’album « Main Blue » de Marion Rampal est un petit bijou… un saphir plus précisément, puisqu'il...

Avec « Marseille », Kad Merad signe un film plutôt intimiste et profond. D’emblée, on entre par la...

Notre ami Jeff, une personnalité ? Certainement. Animateur incontesté des soirées d’Euromed...