Massilia Sound System, le film !

Cinéma  /   /  de Emmanuelle Vigne

Le commando fada débarque au cinéma ! C’est avec bonheur que l’on se laisse embarquer par la caméra du réalisateur Christian Philibert qui nous propulse sur scène et dans les coulisses d’un groupe mythique – aux personnalités charismatiques et attachantes – animé depuis 30 ans par la passion de la musique, l’amitié qui les soude et les valeurs qui les portent.

Documentaire musical
de Christian Philibert. (1h38)
Sortie le 5 avril
www.facebook.com/MassiliaSoundSystemLeFilm/?fref=ts
massiliasoundsystemlefilm.fr

Pendant plus d’un an, Christian Philibert a donc suivi les membres du Massilia Sound System, les filmant au quotidien, dans leurs échanges et réflexions sur la musique mais aussi captant leurs excès, ou encore savourant pleinement ces chaleureuses communions avec leur public de fidèles que ce soit en concert ou dans la rue lors des sound system. Le réalisateur met en relief la grande humanité qui émane du collectif. L’ambition de Christian Philibert était au départ avant tout motivée par le désir de réaliser un projet musical « Je voulais faire un film culte sur un groupe culte ». Ce projet n’avait pas de groupe défini, simplement pour thème la musique qui a toujours joué un rôle fondamental dans son cinéma. Le réalisateur s’explique  « Ce projet qui m’apparaît à la fois comme un acte artistique, citoyen et politique, ne m’a pas été commandé par le groupe. Il est né avant tout de mon désir de réaliser un film musical. Le choix de Massilia s’est imposé à moi comme une nécessité, celle de témoigner de l’un des phénomènes musicaux les plus importants et les plus originaux de ces trente dernières années ». Un choix judicieux parce qu’il porte l’expression du sud – dont le réalisateur est également originaire – et qui, grâce aux personnalités du groupe et au choix même de leur style musical (le reggae et le rock) véhiculent des valeurs de partage, tolérance et d’engagement. Un film jubilatoire qui distille des éléments de réponses aux questions posées dès le générique : Comment un groupe indépendant, né il y a 30 ans, grand absent de la scène médiatique, continue-t-il de remplir les salles et les festivals ? et pourquoi ce groupe hors système, qui a largement participé à l’éclosion du mouvement hip-hop et reggae en France, est-il devenu un phénomène populaire ? En salle dès le 5 avril.

 

Vous aimerez aussi

Marseille n’est pas seulement la capitale du hip-hop, la preuve avec Play me again de Kid...

C’est avec exaltation que Guillaume Gallienne se replonge dans les souvenirs du tournage de Cézanne...

Certains le connaissent pour ses aventures musicales à travers le monde dans l’émission « Les...