Festival A-part, du 24 juillet au 24 août

Photo / Art  /   /  de Julie Mandruzzato

Sur des aires de paradis terrestre, nous fêterons les Paradis Perdus. Pour sa huitième édition du 24 juillet au 27 août, le festival « a-part » se dissout aux quatre coins des Alpilles et se clôture cette année à Marseille, rendant l’art contemporain accessible à tous. Prestations éphémères, impermanence des conférences Où la science et l’art se rejoignent et soirées chimériques viendront par opposition nous rappeler la durabilité de l’art à travers la thématique des Paradis Perdus. Un monde dans lequel des artistes de tous horizons viendront se confronter, dans le reflet de l’impermanence des choses. Rien d’étonnant donc, à ce que le festival se conclue dans la ville portuaire de Marseille, une ville riche de son passé ouverte sur le futur. Des œuvres qui se questionnent, qui vous en posent et qui vous en imposent, car autrement… nous serions déchus.

Un événement à retrouver dans les Alpilles du 24 juillet au 24 août,
À Marseille du 24 aout au 27 août 2017.
Plus d’informations sur : http://festival-apart.org

Texte _Julie Mandruzzato

aPart Innerfields_2016

Vous aimerez aussi

Entretien avec Thierry Ollat, directeur du Musée d’Art Contemporain de Marseille pour l’exposition...

« Homme libre toujours tu chériras la mer »… Plus de cent cinquante ans après les mots de...

Comment définir les Rencontres de la Photographie d’Arles sinon en affirmant qu’elles sont une fête...