Chevalier Roze : l’art contemporain à deux pas du Vieux Port

Infos en vrac  /   /  de Jacques Lucchesi

La petite rue du Chevalier Roze va-t’elle devenir le cœur de l’art contemporain dans le quartier du Vieux Port ? Ce qui est certain, c’est que le projet impulsé par l’ANF va changer sa physionomie et ajouter encore à la valeur de ce quartier déjà bien transformé depuis une dizaine d’années. Pour le piloter, cette société immobilière a fait appel à une spécialiste, Ombline d’Avezac. Après un brillant cursus universitaire, cette dynamique jeune femme a été responsable des relations extérieures de la FIAC, puis directrice de la communication du Musée d’Art Moderne de la ville de Paris. La voici maintenant à Marseille avec, pour mission, la gestion et l’articulation de sept nouveaux espaces de création, chacun ayant son autonomie par rapport à l’ensemble.

Samedi 26 août, dans l’effervescence qui accompagne les inaugurations, on pouvait découvrir, à l’Espace Atlantis, les travaux naturalistes, à la fois compacts et légers, de l’artiste mexicain Martin Sotoclement. Son exposition, placée sous le commissariat de Chris Sharp, sera visible pendant trois mois. Juste en face, à la Galerie Crevecoeur, l’accent était mis sur la photographie, la vidéo et les tableaux lettristes. Plus haut dans la rue, la Galerie Catherine Bastide avait misé sur les peintures solaires de Sébastien Reuzé. Tandis que la Galerie Adelaïde/Triangle montrait, sous l’intitulé Je/Me, les tableaux de Madison Bycroft, avec ses personnages au graphisme ondulant qui rappellent celui du célèbre « Cri » d’Edward Munch. Dans les locaux de Sessions, Showroom et du Fil d’or, une place spéciale est faite aux tableaux-objets et aux créations sur textiles.

On nous annonce également, dans le même périmètre, l’ouverture prochaine d’un café artistique, lieu probable de conférences et de performances.

Pour les participants de cette aventure collective, l’objectif est maintenant d’assurer, durant les trois prochaines années, une programmation variée et attractive. Car en 2020, Marseille accueillera pour la première fois une grande foire d’art contemporain, la Manifesta. Mais nous en reparlerons certainement.

Vous aimerez aussi

Sous ce nom familier de Chevalier Roze se cache une rue et un projet de pôle artistique très...

Le plus anglais des impressionnistes est à l’honneur durant tout l’été à l’Hôtel de Caumont. Une...

Mi-juin, Jérôme Louis, directeur de l’agence Espaces Atypiques à Marseille, a inauguré la toute...