Jean-Baptiste Anfosso, le prince des champs

Ecologie  /   /  de Léa Piras

Inventée dans les années 70 par les Australiens Bill Mollison et David Holmgren, la permaculture a séduit depuis nombre d’amoureux de la nature. Pour le Saint-Cyrien Jean-Baptiste Anfosso, c’est devenu une véritable philosophie de vie. Après avoir travaillé la vigne, ce « maraîcher en permaculture » cultive son jardin sur la colline de Bandol, de façon autodidacte. À l’inverse de l’agriculture conventionnelle, Jean-Baptiste élabore son champ à l’image d’une forêt. Respectueux de la nature et de ses habitants, il crée un véritable écosystème éthique, harmonieux et productif où l’environnement est sain et auto-suffisant. Une synergie se crée ! Ses petits secrets : écouter la nature, bannir les engrais et creuser des « foyers de vie » (bassins) autour de son champ. Applaudi entre autres pour ses artichauts divins ou ses mangues et goyaves insolites dans notre terroir, Jean-Baptiste nous confie engendrer « entre sa cueillette sauvage et ses champs » trois à quatre cents produits par an. Parmi ses clients fidèles, Le Petit Nice de Gérald Passédat, AM d’Alexandre Mazzia, La Villa Madie de Dimitri Droisneau et la table de Christophe Bacquié à l’Hôtel du Castellet. À terme, cette main verte ambitionne d’avoir un jardin entièrement comestible…

 @organic_yoda

Vous aimerez aussi

A l’heure du vegan, du bio, du gluten free ou du sans-lactose, on s’emmêle vite les pinceaux… Du...

Après un parcours prestigieux chez Michel Bras, Philippe Rochat et Alain Ducasse notamment, le chef...

Nous avons déjà parlé à plusieurs reprises dans ToutMa de notre chef étoilé et Marseillais...