Les Rencontres d’Averroès à La Criée, du 16 au 19 novembre 2017

Divers  /   /  de Caroline Bouteillé

Le théâtre de la Criée accueille cette année encore et pour sa 24ème édition les rencontres d’Averroès, rendez-vous annuel nommé d’après le grand philosophe arabe du XIIème siècle. Pour cette édition, le festival est placé sous le signe de la liberté, des moyens mis en œuvre ou à mettre en place pour y accéder, dans un monde où cette notion est de plus en plus galvaudée et, par là-même, de moins en moins aisée à circonscrire. Pour faire le point donc, le monde méditerranéen, carrefour des grandes idées et de leur échange depuis l’Antiquité, convoque à Marseille philosophes, cinéastes et écrivains à l’occasion de tables rondes, concerts, entretiens et projections cinématographiques.

Point d’orgue de ces quatre jours, la venue exceptionnelle d’Asli Erdoğan, romancière, poète, journaliste et activiste turque qui risque aujourd’hui la prison à perpétuité pour dissidence politique. « J’écris la vie pour ceux qui peuvent l’accueillir dans un souffle, dans un soupir »*, annonçait-elle comme un credo, en 2009 , dans Le Bâtiment de pierre, récit carcéral et onirique, métaphore de la Turquie de Recep Erdoğan (évidemment, aucun lien de parenté). Depuis, sa parole nous est parvenue par le truchement des Arlésiens d’Actes Sud et de son éditeur Timour Muhidine. Ensuite, elle a connu la prison, non pas métaphorique cette fois-ci, mais bien réelle, celle de Bakırköy, à Istanbul : preuve s’il en fallait que la réalité rattrape bien trop souvent la fiction quand il s’agit de répression des libertés et de censure d’État ; et preuve, toujours, de l’importance de ne jamais prendre nos libertés pour acquises.

Les Rencontres d’Averroès ne pouvaient imaginer grand entretien plus fort et pertinent pour alimenter ce débat : « Tu décideras de ce qui peut et ne peut pas être passé sous silence, tu liquideras les comptes qui peuvent l’être. Au fond de ton corps se love un autre corps qui est tout tremblant, les murs de pierre tremblent avec lui, le monde tout entier est secoué de tremblements, les étoiles tremblent dans le ciel »*. La rencontre, animée par la journaliste Sophie Joubert et traduite par Valentine Leÿs, est sur entrée libre mais nous vous conseillons de réserver vos places à l’avance tant l’événement est important, quel que soit le point de vue, littéraire, politique, poétique ou encore humain sous lequel on le considère.

La Criée, les Rencontres d’Averroès
Du 16 au 19 novembre 2017
Grand entretien d’Aslı Erdoğan dimanche 19 novembre à 15h sur entrée libre (réservation conseillée).
Théâtre national de Marseille, 30 quai de Rive-Neuve, Marseille 7ème
Programmation complète et réservations : http://www.rencontresaverroes.com

* traduction de Jean Descat

Vous aimerez aussi

Le beau blond de 35 ans nous parle de son rapport au Sud, à la création et de sa soif de liberté....

Né pour promouvoir l’activité de la conciergerie Monsieur Major auprès des Marseillaises et des...

La Galerie Goutal, récemment créée par le tandem de photographes Olivia & Vincent Goutal, présente...