Les infidèles, sortez couverts…

Cinéma  /   /  de ToutMa

Jean Dujardin et son compère Gilles Lellouche ont embarqué leur bande de copains – réalisateurs (5) et acteurs – pour traiter de l’infidélité masculine dans un film à sketchs (leur référence, « les monstres » de Dino Risi) : Six courtes histoires donc, entrecoupées de trois saynètes bien trash et drôles ; mais pour deux d’entre elles, la bande annonce dévoilait la chute depuis plusieurs semaines… ! « On voulait jouer des sales types…  se faire plaisir…  faire une comédie pour adultes, libre de ton»… Dixit nos deux comparses Les affiches « scandaleuses » avaient également annoncé la couleur : éloignez les enfants, cette comédie n’est pas tout public ! Un panel d’hommes en quête maladive de sexe, qui se « fourrent » dans des situations glauques : on « bourrine » côte à côte sur un tempo de lapin nain – on tente le « tout pour…le  coup »  auprès d’une collègue (Isabelle Nanty) la dernière nuit d’un séminaire…

Jean Dujardin déclare avoir voulu interpréter des « cons flamboyants » ! Cons, ils le sont ; flamboyants… ça ne se voit pas !!! Mais L’infidélité ne semble pas épanouir nos mâles en rut. Ils sont minables, pitoyables souvent. La culpabilité guette ; l’angoisse de se faire choper est permanente. Ils reviennent au bercail la « queue  entre les jambes ». La morale serait sauve, il n’y a pas d’adultère heureux… ? La thérapie de groupe animée par Sandrine kiberlin est le passage le plus jouissif : Guillaume Canet, faux-cul absolu et Manu Payet, gérontophile convaincu sont épatants. Excepté le sketch intimiste entre Jean Dujardin et Alexandra Lamy (sa compagne dans la vie), c’est un humour à la « truelle » qui prédomine ; la légèreté n’est pas de mise ; on ne communique pas par allusion, on balance du « lourd » ! Le duo Dujardin – Lellouche réalise le « bouquet final » qui ne sera pas du goût de tout le monde… Voudraient-ils nous convaincre que la femme n’est pas forcément l’avenir de l’homme ?

Bon, voilà ma critique est enfin terminée, mais me remémorer toute cette débauche de sexe… je me sens… Thérèse… ! T’es déjà partie faire les courses… ?

Texte _ Jean Cois

 

Vous aimerez aussi

Le chef Sylvain Touati (un ex de la brasserie de l’Intercontinental) travaille ses plats avec...

Cette année, dans le cadre du festival organisé par la BIAC, le Cirque Plume pousse son chant du...

Réservez votre samedi 25 janvier, l’association [HOPE]Project organise un grand concert caritatif...