Les escales d’Eric Krautwasser, du 7 au 28 février 2018

Photo / Art  /   /  de Caroline Bouteillé

Quand on dérive, sans cap et sans boussole, d’échoppe en bistrot à l’heure du déjeuner on dit toujours qu’il y a deux critères infaillibles pour choisir son restaurant sans risquer de faire naufrage : les toilettes doivent être impeccables, la carte doit être courte, synonyme de fraîcheur des produits. Pour choisir un hôtel, c’est un peu le même principe, il est toujours intéressant, avant de réserver, de prendre le temps de regarder ce qu’il accroche à ses murs et sera à l’image des services qu’il propose.

C’est au Radisson Blu, du 7 au 28 février, que le peintre autodidacte Eric Krautwasser fait escale. Les toiles, résolument modernes, qu’il y expose font la part belle aux couleurs primaires, façon Bauhaus, et aux motifs géométriques qui ne sont pas toujours dénués de tensions et de mouvement, tout comme ses marines abstraites aux couleurs sanguines. Concernant le Radisson Blu, on en déduirait bien un service hôtelier tout ce qu’il y a de plus moderne et carré, qui sait toutefois ménager une place pour la surprise et l’étonnement… mais ça, ce sera à vous de le vérifier !

Les escales d’Eric Krautwasser
du 7 au 28 février 2018
38-40 Quai de Rive Neuve, Marseille 7ème ­_04 88 44 52 00

 

Vous aimerez aussi

C’est au canal de Marseille que l’on doit la modernisation de l’infrastructure hydraulique de la...

Le festival présentera 55 films dont 30 inédits, courts et longs-métrages, et se clôturera par la...

Qui mieux que Marseille pouvait accueillir la synthèse artistique des 20 années d’activité de la...