Les Hivernales, jusqu’au 3 mars

Théatre / Danse  /   /  de Caroline Bouteillé

Et si la quarantaine était l’âge de la force tranquille ? C’est ce que nous aurons l’occasion de vérifier lors de la 40ème édition du festival Les Hivernales, à Avignon. Cette année, l’accent est justement mis sur la sensation de vertige de celui ou celle qui regarde derrière soi. Le festival, né sous l’impulsion d’Émilie Grand en 1978, est indissociable de la Nouvelle Danse française, mélange de danse et de théâtre très visuel, souvent onirique, toujours humaniste. De l’hommage à Pina Bausch avec l’organisation d’une chorégraphie participative en pleine rue qui reprend The Nelken Line, à l’étonnante création de Liam Warren qui confronte trois danseurs à un grand escalier mobile les mettant en situation de chute perpétuelle (Intersum), le festival propose une programmation à la fois pointue et ouverte au grand public. Alors, on fait le grand saut ?

_www.hivernales-avignon.com 

Vous aimerez aussi

Le domaine viticole familial est situé dans la vallée du Rhône, à vingt minutes d’Avignon, entre...

Depuis trois ans, L’Agape fait le bonheur des Avignonnais et des touristes sur la jolie place des...

Face aux différentes formes de la culture populaire, les gardiens de l’establishment culturel sont...