On a 20 ans pour changer le monde, on y va tous !

Ecologie  /   /  de Agnès Olive

Après C’est pas de chance quoi !, un premier film sur l’autisme et Le Temps de l’écoute, sur la médecine généraliste, Hélène Médigue s’intéresse dans ce nouveau documentaire à la transition écologique. C’est en lisant un article dans Le Monde que l’actrice-réalisatrice (bien connue à Marseille pour son rôle dans Plus belle la vie) a découvert Maxime de Rostolan et les Fermes d’Avenir. Ça a été le coup de foudre ! Sensibilisée depuis longtemps aux questions écologiques, elle est immédiatement inspirée par les propositions concrètes développées par cette association pour actionner la transition agricole dans notre pays ; financement, production, formation mais aussi législation… Elle décide d’en faire le sujet de son prochain film. Le documentaire part du constat alarmant mais hélas bien réel : 60 % des sols sont morts sur notre territoire, le système actuel nous empoisonne et il est à bout de souffle… Alors que l’agro-écologie peut nourrir la planète et bien la nourrir !

Ce n’est pas un film sur la permaculture ou l’agro-écologie, c’est un film sur des hommes, un petit groupe de citoyens qui s’engagent, bousculent les idées reçues et les habitudes, tentent de faire bouger les lignes, d’agir, d’aider, et c’est d’abord un très bel hommage qu’Hélène Médigue rend à ces « gens qui font » ! Et puis il y a des moments très forts dans le film, très émouvants, parce qu’on nous montre des êtres, les agriculteurs, dans tout ce qu’ils ont d’humanité et de fragilité. Certains sont déjà passés à la transition écolo, d’autres pas encore, d’autres ont toujours été écolos… jamais la réalisatrice ne juge ou n’accuse. On sent qu’elle aime ces hommes, ces paysans, qui travaillent la terre comme ils peuvent, parfois avec pas mal d’ignorance, mais avec amour quand même, et qu’elle n’a qu’une idée en tête avec ce film, c’est de leur donner envie de changer, leur faire comprendre avec beaucoup de bienveillance que l’agroécologie est notre avenir à tous, pour la planète, pour nous, pour nos enfants. Bien au-delà de la question de l’alimentation, il s’agit de paix, de justice sociale et finalement d’humanité car nous sommes tous liés, interdépendants, dans quelque chose qui s’appelle le Vivant ! D’ailleurs pour les citadins que nous sommes, ça fait du bien de passer un peu de temps avec des paysans, de voir la terre de près. C’est notre mère nourricière et en ville nous l’oublions trop souvent. Un film foncièrement positif et constructif : un monde meilleur est possible, faisons-le ! On adore et on recommande encore et encore.

Sortie nationale le 11 avril 2018, aux Variétés à Marseille.

Vous aimerez aussi

PHOTOGRAPHE Patricia Giudicelli Sister ASSISTANT PHOTOS Yann Bouvier MODÈLE Emma Houv STYLISME...

Vous n’avez jamais vu Marseille de ce point de vue : de l’intérieur ! Provence Booster, la...

Quoi de plus simple que de commander ses plats préférés en quelques clics ? C'est précisément ce...