L’Épopée du Canal de Suez, jusqu’au 5 août

Photo / Art  /   /  de Emmanuelle Vigne

 

L’une des plus palpitantes entreprises humaines retracée dans une exposition phare présentée durant cinq mois à l’Institut du monde arabe. Des pharaons à Ferdinand de Lesseps, du projet de Bonaparte à la nationalisation sous Nasser, cette saga extraordinaire retrace plus de 4 000 ans et met en scène les personnalités puissantes, les défis surhumains, les anecdotes, les temps forts qui ont ponctués l’histoire singulière de ce lieu symbolique, jonction entre trois continents : l’Asie, l’Afrique et l’Europe. Raconter cette histoire, c’est montrer l’histoire du monde et des grandes civilisations qui se sont alliées et confrontées sur ce point névralgique du commerce entre les hommes, entre le Nord et le Sud, l’Est et l’Ouest. C’est aussi montrer la renaissance à la fois politique, économique et culturelle du plus vieil État du monde qui est en même temps le premier d’un monde arabe en devenir.

Suivant un principe cinématographique, l’exposition propose une entrée en matière directe et immersive au visiteur, en le plongeant au cœur de l’inauguration de 1869, puis lui fait remonter le temps en reprenant le développement historique de cette épopée. Objets archéologiques, maquettes, photographies, films d’époques… ponctuent le parcours qui déroule l’histoire de l’Égypte et celle du monde dans cette exposition-fleuve qui part des pharaons pour entrainer les visiteurs jusqu’aux aux tous derniers travaux contemporains d’extension et de dédoublement. Un voyage passionnant,  magnifiquement documenté.

L’Épopée du Canal de Suez : des Pharaons au XXIe siècle
Institut du monde arabe
1, rue des Fossés-Saint-Bernard Place Mohammed-V (1,48 km)
75005 Paris

www.imarabe.org

Vous aimerez aussi

Mettre en valeur la richesse des liens unissant Picasso à la Grande Bleue… tel est l’objectif que...

La jeune femme qui entre dans le bistrot et vient à ma rencontre rayonne visiblement. Elle souligne...

Femmes, épouses, modèles, égéries, icônes, divas… ce sont ces muses que le musée Regards de...