Les Franjynes les franges de l’espoir 

Infos en vrac  /   /  de Léa Piras

Atteinte d’un cancer du sein à l’âge de 27 ans, Julie Meunier ne s’est pas laissé abattre. À la perte de ses cheveux, refusant de renoncer à sa féminité, elle crée Les Franjynes. Le système est ingénieux, on troque la traditionnelle perruque contre une frange et un joli turban à se nouer sur la tête. Tel un accessoire de mode, la frange est déclinée en six teintes différentes. Le turban (100 % coton) existe lui aussi dans plusieurs couleurs tendance. Mais, comment faire tenir le tout ? Pas de panique, Julie a pensé à tout. Il existe dix nouages différents, expliqués en autant de tutoriels sur YouTube. La parure entière (turban et frange) est prise en charge par la sécurité sociale pour les personnes atteintes d’un cancer et bénéficiant d’une ordonnance. Lookées, on s’affirme et on se redresse devant la maladie ! Existent également « Les Franjynettes » pour les enfants de 1 à 10 ans.

_lesfranjynes.com

Photos ©Ilan Dehe

Vous aimerez aussi

Depuis sa plus tendre enfance, Romain Chateau est un Marseillais passionné de stylisme et de mode....

« Jouer, oser, créer, changer, recommencer et inventer », voici les maîtres mots de Marine Peyre,...

Plantes coups de cœur, idées d’aménagement pour la maison, créations végétales tendances, conseils...