Les fééries du pont du Gard, nouveau spectacle enchanteur du Groupe F

Divers  /   /  de Emmanuelle Vigne

Durant quatre soirées enchanteresses, autour du majestueux pont romain, à l’heure où le soleil fait place à la lune, le Groupe F nous exposera toute sa magie et sa poésie dans un nouveau spectacle grandiose. Le décor naturel en plein air du site permettra de camper ce nouvel épisode historique narré par les artificiers. Le spectacle Feux sacrés déroulera la frise du temps, s’arrêtant cette année sur les périodes du Moyen-Âge et de la Renaissance. Projections en vidéo-morphing, vidéo-mapping, technologie Led, générateurs de flammes, pyrotechnie aux effets les plus travaillés, théâtre et acrobates de lumière… un dispositif complet et innovant, auquel s’ajoute le son et la musique, qui crée le climat de l’histoire. Le Groupe F utilise des langages artistiques nouveaux. « Colportant nos lumières de part le monde, nous touchons un large public toujours avide de trouble et d’enchantement », résume l’un des membres.

Depuis 25 ans, le Groupe F conçoit et réalise des spectacles pyrotechniques et des œuvres théâtrales à ciel ouvert. Pluridisciplinaires, ses équipes sont très engagées dans la réalisation artistique et technique d’œuvres qui leur permettent de mettre en scène de grands projets originaux dans les meilleures conditions et dans les sites les plus remarquables (Tour Eiffel, Louvre d’Abu Dhabi, Sagrada Família, Versailles…).

Directeur artistique du Groupe FChristophe Berthonneau nous donne plus de détails sur la thématique 2018 : « Nous abordons le troisième volet d’un triptyque qui narre l’histoire du pont du Gard à travers les âges. Les Feux sacrés couvrent la période 500 – 1 500 après J.-C. et mettent l’accent sur l’histoire et le brassage des civilisations au cœur de la Méditerranée. L’expansion de l’Islam, les croisades… De la post-romanité à la Renaissance, le travail de fond s’est porté sur toutes les traces culturelles et les mélanges inhérents aux grands mouvements, aux grands flux migratoires qu’a connus Europe sur cette période. On aborde aussi certains âges d’or, comme celui de l’Islam, si riche et tolérant. On verra les différentes conquêtes des rives de la Turquie vers Damas, Jérusalem, Alexandrie ou encore les croisades vues du côté des musulmans. Le spectacle explique tous les points de vue sans interpréter. Il raconte ce qui s’est vraiment passé, comment les choses se sont fondées en Méditerranée. Car finalement, c’est un aspect de l’histoire peu connu. La mémoire de l’eau reste un fil conducteur important : le spectacle est un dialogue permanent avec le pont du Gard, objet de la main humaine, et la main de l’eau, creusée par le Gardon. »Les sorciers du feu n’ont pas fini de nous émerveiller.

Dates : 1er, 7, 8, 9 juin 2018
Informations et billetterie en ligne sur pontdugard.fr
22 € pour les adultes et 9 € pour les enfants

Vous aimerez aussi

C’est un port, l’un des plus beaux du bord des eaux. Il est illustre sur tous les parallèles. À...

Le dernier épisode de la saga épique Révélations devait se tenir le 31 décembre à Istres mais...

Directeur de projets au sein du Groupe F depuis sa création en 1990, Jeff Yelnik  participe aux...