M’RIRE Marseille capitale du rire (f)estival 2018 !

Divers  /   /  de Olivier Emran

En 2013, Marseille était capitale de la culture. En 2018, elle se fixe un autre objectif super ambitieux : faire rire les Marseillais, les grands et les petits. Initié en 2017, le M’ (comme Marseille ou comme « aime » ou les deux) Rire festival » fait évoluer sa formule pour s’ancrer profondément dans notre ville autour de cinq moments forts : des rétrospectives de cinéma comique, des « master class » de l’humour, un tremplin de jeunes talents (sur la Canebière et au théâtre des Bernardines), une tournée en région avec la découverte de nouveaux humoristes… et trois one-man-show avec trois artistes confirmés dans ce petit écrin marin qu’est le théâtre Silvain (dans l’anse de la Fausse Monnaie) du 27 au 30 juin. 

Le M‘Rire festival affiche la couleur : devenir l’un des rendez-vous touristiques et culturels de l’été (et de l’année) chez nous, face à la mer, à Marseille, avec les grands patrons du rire d’aujourd’hui et ceux de demain. 

Pour commencer, trois exclus à Marseille ! Le 27 juin, c’est Michel Boujenah qui ouvre le bal. Le 28 juin, c’est Manu Payet qui prend la suite. Le 29 juin, Fabrice Éboué vient nous claquer la bise. Et le 30 juin, est prévu un final de folie avec plus de douze artistes sur scène. Chez ToutMa, on se dit que rire face à la mer, ça devrait être remboursé par la Sécurité sociale ou déductible des impôts ! Quand ToutMa aime, ToutMa rencontre…

Fabrice ÉBOUÉ
« Ce festival a un potentiel énorme ! »

 » Il y a une date que je voulais faire cet été, c’était celle du festival M’Rire à Marseille. Et dès que l’on m’a proposé de venir ici, j’ai été partant ! Ce festival a un potentiel énorme. Et c’était aussi pour moi l’occasion de jouer en plein air, ce qui est toujours magique, dans ce magnifique théâtre de verdure. C’est ça ce qui me fait vibrer : ce lien direct avec les gens. J’aime me sentir vivant, être dans ce contact direct avec le public. Et puis, j’aime cette gouaille qu’il y a à Marseille, cette ambiance de terrasse, entre potes, là où le bon mot part tout seul. C’est ce que j’essaye de recréer dans mes spectacles : on est ensemble, en toute simplicité, pour le bon mot et l’envie de rire de tout… Avec du recul et un maximum de dérision. »

 

Michel BOUJENAH
« À Marseille, j’aime être éclairé par les étoiles »

Je pars de la trame de mon one-man-show Ma vie encore plus rêvée, mais je change naturellement le spectacle car je ne reste pas figé dans mon univers. Je parle de l’actualité, des attentats, de la politique, de l’international, chaque scène a évolué en fonction de mon environnement. Marseille ? J’y ai de nombreux souvenirs. Mais surtout la première fois que j’y ai joué, j’avais la peur au ventre, car le public marseillais a la réputation d’être sans pitié, mais au bout d’un moment je me suis retrouvé en famille, comme à la maison. J’adore jouer en plein air, surtout près de la Méditerranée, je respire et profite à fond du public car il est éclairé par les étoiles, c’est mieux que dans un théâtre et j’ai vraiment besoin de Marseille pour ce plein air ! »

 

Manu Payet
« Emmanuel »

L’acteur apprécié des Français, irrésistible maître de cérémonie des César 2018, est aussi un humoriste talentueux. Pour son one man show intitulé Emmanuel, Manu Payet s’affiche en prenant la pose en tenue d’Ève (ou d’Adam, ça dépend…) à l’instar de l’égérie du film érotique culte. Sur scène Manu, alias Emmanuel, décrit son quotidien, celui d’un quadragénaire branché, addict au numérique et aux séries TV, en enchaînant les prouesses scéniques… 1h30 de bonheur intense.

 

Le Théâtre Silvain, temple de l’humour moderne ?
Ouvert le 14 juillet 1923 par Eugène Silvain et sa femme, Madeleine, tous deux sociétaires à la Comédie française, le théâtre Silvain a été construit sur un terrain acheté à l’origine par Dominique Piazza, l’inventeur de la carte postale (eh oui, la carte postale, c’est marseillais !). Pour la petite histoire, on raconte qu’au cours d’une promenade sur les lieux avec leurs amis, le couple Silvain fut frappé par la qualité acoustique d’une discussion entre des joueurs de boules au fond du vallon : Madeleine Silvain ayant alors rejoint les boulomanes entonna une retentissante Marseillaise. Il n’en fallut pas plus pour qu’il soit décidé d’installer un théâtre de verdure en ces lieux. Ce théâtre de plein air a été entièrement rénové en 1999 et il est de toutes les fêtes. Le M’Rire festival au Théâtre Silvain, c’est un peu renouer avec la dimension antique du rire… à deux pas des embruns !

 

M’Rire Festival 2ème édition du 27 au 30 juin 2018
Michel Boujenah le 27 juin
Manu Payet le 28 juin
Fabrice Eboué le 29 juin

Théâtre Silvain
chemin du Pont, Marseille 7e

Les autres artistes à l’affiche en 2018 (sous réserves de confirmation) :
Patrick Bosso, Titoff, Élie Semoun, Mado la Niçoise, Alban Ivanov, Amelle Chahbi, Artus, Les Chevaliers du Fiel, Les Bonimenteurs, Le Comte de Bouderbala, Gil Alma, Maxime Gasteuil, Younes et Bambi, Pierre Croce, Vérino, Camille Lellouche, Tristan Lopin, Odah et Dako, Anthony Joubert, Ilyes Djadel…

Vous aimerez aussi

Cap sur le Zarmatelier. Vecteur d’histoires plus que tout autre art plastique, il trouve son...

Aux prémices du solstice tant aimé on commence à s’impatienter, ce petit carnet de route cassiden...

C’est un port, l’un des plus beaux du bord des eaux. Il est illustre sur tous les parallèles. À...