Ai Weiwei Fan-Tan, un doigt d’honneur engagé

Photo / Art  /   /  de ToutMa

 

Ai Weiwei revient sur les traces de son père, aujourd’hui disparu. Il nous propose un voyage au travers d’une cinquantaine d’œuvres, une manière de rendre hommage à ce célèbre poète chinois, Ai Qing, débarqué en 1929 à Marseille, sur les quais de la Joliette, à l’endroit-même où se situe aujourd’hui le Mucem. L’artiste star Ai Weiwei, souvent appelé le « Andy Warhol chinois », est un des acteurs majeurs de la scène artistique internationale. Activiste des réseaux sociaux, il explore toutes les formes d’art : photo, architecture, sculpture, performance, cinéma… Subversif et engagé, il se met brillamment en scène, n’hésitant pas à faire des doigts d’honneur face à des lieux et monuments emblématiques tels que la tour Trump, la place Tian’anmen, et même la Tour Eiffel…

Connu dans le monde entier pour avoir défié les autorités de son pays, à travers son art et ses prises de positions politiques, Ai Weiwei franchit toutes les limites quand il s’agit de dénoncer l’indifférence et l’injustice. Son dernier combat en date : le sort des réfugiés.

Ai Weiwei Fan-Tan jusqu’au lundi 12 novembre 2018
Mucem, 7 promenade Robert Laffont, Marseille 2e
http://www.mucem.org/

Texte _Ariane De Maistre

Vous aimerez aussi

Picasso, n’ayant besoin de personne, s’était toujours tenu à l’écart de ceux qui auraient pu le...

Les collectionneurs d’art se partagent en deux clans. D’un côté ceux qui chérissent jalousement...

Rencontre avec Nasser, le groupe marseillais qui a dynamité Marsatac. Ne vous fiez pas à leur air...