Exposition François Morellet – L’Esprit de suite. jusqu’au 28 octobre 2018

Photo / Art  /   /  de ToutMa

Besoin d’une pause à la fraîche entre deux pièces du Festival d’Avignon et envie d’en apprendre un peu plus sur l’abstraction géométrique ? C’est le moment de filer au musée Angladon pour découvrir la rétrospective consacrée à l’œuvre de François Morellet, figure majeure de ce courant artistique de la seconde moitié du XXsiècle. Entre effets d’optique et énigmes visuelles, les créations qui se donnent à voir cet été au musée Angladon illustrent l’univers des mathématiques et de la logique, dans lequel l’intervention de l’artiste est volontairement minimaliste : algorithmes ou suites aléatoires produisent des images géométriques au charme puissant. François Morellet disait de lui-même avec humour qu’il était « le fils monstrueux de Mondrian et Picabia ». Assurément son œuvre jette un pont entre les lignes épurées du premier et l’esprit dada du second. Avant de repartir sous le soleil de la ville papale attardez-vous aux étages des collections permanentes où se trouvent de nombreuses pépites du collectionneur Jacques Doucet : ne manquez pas les toiles de ModiglianiSisley, Degas, Van Gogh et Cézanne sur les cimaises !

 Exposition François Morellet – L’Esprit de suite
du 6 juillet au 28 octobre 2018

Musée Angladon – Collection Jacques Doucet
5 rue Laboureur, Avignon
https://angladon.com _04 90 82 29 03

Plein tarif 8 € – Tarif réduit 6,50 €
Résidents avignonnais 5 € (sur justificatif)

Photo en 1 _François Morellet avec Emprunt n°2. Atelier de l’artiste
Photo 2 ci-dessous _F. Morellet. Répartition aléatoire de quarts de cercle. Atelier de l’artiste
Photo 3 ci-dessous _F. Morellet. Sans titre. Atelier de l’artiste

Texte _Elsa Galland

F.-Morellet.-Répartition-aléatoire-de-quarts-de-cercle.-Atelier-de-l'artiste F.-Morellet.-Sans-titre.-Atelier-de-l'artiste

Vous aimerez aussi

Non, ce n’est pas un podium, c’est un décor. Ce ne sont pas non plus des mannequins d’ailleurs, ce...

Une secousse artistique de grande ampleur fait vibrer Arles la romaine. Touchée par la baguette...

Ai Weiwei revient sur les traces de son père, aujourd’hui disparu. Il nous propose un voyage au...