Le Saint Estève, repaire d’un grand maître

Bistrots  /   /  de Emmanuelle Vigne

C’est une route serpentant dans la campagne aixoise qui mène au restaurant étoilé. Celle qu’empruntait Cézanne pour venir peindre au Tholonet. Désormais, l’artiste qui se tient face à la majestueuse Sainte-Victoire, c’est Mathias Dandine, le chef du Saint Estève. Peintre du terroir sans cesse inspiré par les senteurs et couleurs de la région qu’il retranscrit dans l’assiette, à l’instinct. À la fois naturaliste d’inspiration, expressionniste des saveurs, fauviste par son goût des couleurs vives et romantique dans son approche sensitive, Mathias Dandine est un vrai maître. Héliantis cuits aux truffes noires, homard bleu rôti ou pan bagnat de légumes crus de saison, les plaisirs sont multiples et le voyage toujours magique. Attablé en terrasse face à un panorama époustouflant, la nature paisible sublime le cortège de plats et desserts savoureux. Le repas commence au pied de la Sainte-Victoire et se termine au pied du maître. On s’incline !

Le Saint Estève
2250 route Cézanne, Le Tholonet _04 42 27 10 14
_leslodgessaintevictoire.com

Vous aimerez aussi

Pour sa deuxième adresse, l’étoilé Mickaël Féval met le couvert côté mer. Cet ancien de chez...

Ce qui est formidable avec la « cuisine du monde », c’est qu’elle nous fait redécouvrir, avec des...

Nichée entre vignes et pinède, la bastide du Relais Saint-Ser est l’adresse où se rendre en...