« Marche pour le Climat » un succès public !

Ecologie  /   /  de Agnès Olive

Dans plus de 86 villes et villages, plus de 120 000 citoyens ont « marché pour le climat » en France ce samedi 13 octobre. Une précédente mobilisation avait eu lieu après la démission de Nicolas Hulot et son fameux « appel à l’aide aux citoyens » réunissant autant de monde partout sur le territoire. Cette fois c’est le rapport du GIEC (Groupe d’experts Intergouvernemental sur l’Évolution du Climat) du 8 octobre qui a encore réveillé les consciences en nous rappelant la gravité de la situation tout en révélant qu’il était encore temps de limiter le réchauffement sous la barre des 1, 5° C, rapport qui a entraîné un mouvement international puisque des marches ont eu lieu dans grand nombre de pays. Selon les experts, « cet objectif n’est pas impossible mais cela demande des changements sans précédents et des réductions d’émissions drastiques dans tous les secteurs ».

À Marseille, c’est un petit millier de personnes qui se sont mobilisées ce week-end partant de l’Ombrière du Vieux-Port pour une marche lente, dans une ambiance bon enfant, jusqu’à la Préfecture. Des gens de toutes générations, des familles surtout, ont chanté, applaudi, crié leur slogan ou affiché leurs banderoles : « J’ai mal à ma Terre », « Pas de planète B » ou « Il est encore temps », formule qui a été reprise pour fonder un nouveau collectif. En effet, après l’annonce du GIEC, 19 « youtubers » ont appelé à l’action pour le climat dans une vidéo nommée « Il est encore temps » et vue par plus de 7,5 millions de personnes en seulement quelques jours et 125 000 personnes se sont d’ores et déjà inscrites pour passer à l’action concrètement grâce au site ilestencoretemps.fr

Parallèlement aux marches, 33 actions non-violentes ont été menées notamment devant des banques qui financent les énergies fossiles… Dans de nombreuses villes de France, d’Europe et du monde, les citoyens ont également déposé le rapport du GIEC devant leurs mairies et les institutions pour porter le signal d’alarme des scientifiques et exiger le désinvestissement des énergies sales. On attend la prochaine marche… et d’ici là une large action de boycott va être proposée par l’ensemble de tous ces collectifs car marcher c’est bien, mais arrêter de donner notre argent à ceux qui détruisent la planète c’est mieux !

Vous aimerez aussi

Le temps de comptabiliser tout ce qui a été sorti de l’eau et qui tient dans très exactement 25...

sis sous de hauts plafonds, on savoure la cuisine de la jeune Charlotte Crousillat, qui nous régale...

Cette « villa éthique » située sur un terrain de 1000 m2 est dotée de trois chambres, d’une table...