Christophe Lhote, bijoutier des temps modernes

Talents d’ici  /   /  de Linda Mestaoui

 

Christophe Lhote a une double formation : technique, avec une école de joaillerie, et artistique, avec les Beaux-Arts de Toulon. Après avoir dessiné pour de belles maisons, comme designer puis comme responsable de création, le créateur varois intègre la résidence des Ateliers de Paris qui va lui permettre de lancer sa propre griffe. Finaliste du 32e Festival international de la mode de Hyères en catégorie accessoires, il reconnaît que cela lui a procuré une immense fierté, une vraie visibilité et de la crédibilité : « 2017 a été l’année la plus dingue de ma vie, à la fois la plus dure, la plus intense et la plus extraordinaire ! ll y a eu le festival pour commencer, l’ouverture de la boutique ensuite, et enfin j’ai remporté le grand prix de la création de la ville de Paris en catégorie mode/talent confirmé. »

Parmi ses diverses inspirations, Christophe Lhote reconnaît une obsession pour la géométrie. Il joue sur la perception des vides, des pleins, sur l’assemblage des volumes et, selon ses propres mots, « surtout sur la gestuelle, car c’est le geste de celle ou celui qui porte le bijou qui va l’animer et lui donner sa dimension finale ». Le créateur s’inscrit en prime dans une démarche responsable avec un vrai made in France. Méditerranéen dans l’âme, et cela transparaît dans ses créations, il se sent bien à Paris, où il vit. Le Sud reste sa « base arrière » et il ressent souvent le besoin d’y descendre pour se ressourcer : « Dès que je le peux, je saute dans un TGV. Quel bonheur dans le train, quand on dépasse La Ciotat, d’apercevoir la mer et de longer le littoral ! Ce paysage m’est très familier mais il m’émerveille à chaque fois. » Enfant, il se souvient d’un nombre incroyable de dimanches passés chez sa grand-mère qui vivait à Marseille. Une ville qu’il aime pour « son caractère expansif et sa diversité ». Christophe lancera une collection Homme en fin d’année 2018 et en octobre prochain une petite collection  de joaillerie, qui sera présentée pendant la Fashion Week parisienne.

www.christophe-lhote.com 

Vous aimerez aussi

Art de vivre et conscience écologique et humaine donnent naissance à « Virtuous », la tendance...

Qui se souvient de Monique Lerbier ? Certainement peu de monde. Et pourtant, nous lui devons...

Ella Aflalo est une cheffe niçoise de 25 ans qui a fait ses classes à l’Institut Paul Bocuse, à...