fbpx

Blanche Gardin, Bonne Nuit Blanche, du 6 au 8 février

Divers  /   /  de Caroline Bouteillé

Pour border leurs enfants, les Anglo-Saxons ont une formule toute faite un peu particulière : littéralement, « Bonne nuit, dors bien, ne laisse pas les punaises de lit te mordre ». De quoi provoquer chez les bambins angoisses et terreurs nocturnes. Voire tout simplement des nuits blanches. Dans un registre beaucoup moins enfantin (le spectacle est interdit aux moins de 17 ans), mais qui surfe tout autant sur l’anxiété et ce qui se passe dans les chambres à coucher, Blanche Gardin revient avec un nouveau spectacle de stand-up, intitulé Bonne Nuit Blanche, qu’elle jouera du 6 au 8 février au Théâtre du Gymnase. Et curieusement, on se doute que si le spectacle promet d’être hilarant, c’est que la nuit de Blanche ne sera pas bien bonne. Repérée par Canal+ (et Karl Zéro), celle qui a fait ses armes scéniques au Jamel Comedy Club a un cv à faire pâlir d’envie plus d’un humoriste, et on ne vous parle même pas de son improbable CAP en ébénisterie ni de son DEA en sociologie, qui, cela dit, explique sans doute en partie l’acuité du regard acerbe qu’elle pose sur ses contemporains. L’humour de cette quadra misanthrope et désabusée est leste, trash, voire franchement indécent… et pourtant, il fait souffler sur scène comme un vent de fraîcheur. C’est que l’écriture, la liberté de ton de Blanche, mais aussi son jeu au rythme impeccable sont assez inédits en France (on reconnaît l’influence de l’Américain Louis C.K.). Profitons-en, l’intelligence a rarement été aussi drôle et libératrice !

Théâtre du Gymnase
Du 6 au 8 février
4 rue du Théâtre français, Marseille 1er

Photo _Kalel Koven Hans Lucas

Vous aimerez aussi

L’humoriste sera à Marseille le 2 février au Silo pour jouer son deuxième spectacle : Le Comte de...

La sensation Mazzia se chuchote de bouche à oreille, les amateurs se pressent. C’est cette audace...

Un œil pour voir le monde, l’autre pour le photographier. Voilà le bon dosage. Celui qu’applique...