Arles, la culture omniprésente

Tout Près  /   /  de Léa Piras

A seulement 1h de Marseille, Arles, autrefois capitale provinciale de la Rome antique, raconte aujourd’hui de belles histoires… Célèbre pour avoir inspiré le peintre de renom et maître de la couleur Vincent Van Gogh, elle s’impose comme la référence du Sud de la France en matière de vie culturelle. Depuis 1970, chaque été, nous foulons ses authentiques pavés ancestraux pour parcourir le circuit d’expositions mis en place par le festival « Les Rencontres de la photographie d’Arles », le rendez-vous immanquable des amateurs du 8e art ! Suivez notre guide des bonnes adresses arlésiennes pour vivre une expérience inédite dans la ville aux mille et une histoires… 

 

OÙ DORMIR ?

Grand Hôtel Nord-Pinus Arles ****le plus emblématique

En plein cœur du centre-ville arlésien, sur la mythique place du Forum, à deux pas des Arènes et de la Fondation Vincent Van Gogh, Le Grand Hôtel NordPinus Arles propose une trentaine de chambres authentiques qui perpétuent le souvenir des célébrités qui y ont séjourné… Parmi elles, Picasso et Cocteau ! On est séduit par la décoration d’antan, les affiches tauromachiques ou encore le somptueux escalier qui mène aux chambres. Le Grand Hôtel Nord-Pinus se pose fièrement comme une institution… C’est d’ailleurs le premier hôtel d’Arles (1860) ! Légendaire, cette adresse de charme offre plusieurs possibilités : séjourner, manger et boire l’apéro, comme autrefois Fernandel, qui y avait ses habitudes. Si vous êtes en quête d’histoires et d’humeur nostalgique, cet hôtel est fait pour vous ! Pour la petite histoire, le seul vestige restant du forum romain est encastré dans la façade du bâtiment. 

La nuitée à partir de 149 € 

Grand Hôtel Nord-Pinus Arles ****
14 place du Forum, 04 90 93 44 44 _nord-pinus.com

 

L’Arlatan, le plus arty 

Connu autrefois comme l’hôtel particulier le plus somptueux d’Arles (acquisition de Jean d’Arlatan au Moyen Âge), L’Arlatan a traversé les siècles sans jamais rien perdre de sa beauté. Fermé durant trois ans pour rénovation, il a officiellement rouvert ses portes en octobre dernier, sous les regards admirateurs des Arlésiens et des touristes. Appartenant à la grande famille des Maisons d’Arles (Le Cloître, La Chassagnette, L’Épicerie et Le Réfectoire), il se présente comme un vaste lieu de séjour de plus de 4 000 m2, coloré et lumineux, au design contemporain somptueux, parsemé d’œuvres d’art. Entièrement rénové par l’artiste mexicain Jorge Pardo, qui s’est fait aider par plusieurs architectes, dont Max Romanet, l’Arlatan se compose de 35 chambres et 6 chambres en résidence avec cuisine, ainsi que d’une guest house de 300 m2. Équipée entre autres d’une piscine colorée et chauffée recouverte de mosaïques, d’un restaurant en service continu, d’un bar à cocktails internationaux goûteux et d’une salle de fitness, on aime particulièrement l’ambiance exotique qui règne dans l’ancienne cour provençale transformée en jardin tropical (magnolia grandiflora, bananier, érable…). Bien plus qu’un hôtel, L’Arlatan nous transporte au-delà de nos frontières et nous réchauffe le cœur avec ses multiples jeux de couleurs. Entre art et chaleur tropicale, c’est le repaire de l’été !

La nuitée à partir de 170 €

L’Arlatan 20 rue du Sauvage, 04 65 88 20 20
_www.arlatan.com

 

OÙ PRENDRE SOIN DE SOI ?

Hôtel Jules César MGallery par Sofitel *****, spa Cinq Mondes 

L’ancien couvent des Carmélites (édifié au xviie siècle), racheté en 2013 par le groupe Maranatha, et rénové par le grand Christian Lacroix, cache sous ses voûtes un havre de paix et de bien-être : le spa Cinq Mondes ! Dans une ambiance de sérénité absolue, on se laisse séduire et transporter vers des horizons lointains avec des soins originaux inspirés du monde entier. Après avoir profité de l’espace détente qui comprend Jacuzzi, sauna et hammam, on oublie ses soucis le temps d’un massage ayurvédique indien tonifiant de 50 min, à l’huile chaude, puis on finit en douceur, thé en main, dans la salle de repos qui donne sur le jardin aromatique du cloître… Idéal après avoir parcouru les vestiges romains ! 

Accès au Spa sans soins, 30 €

Hôtel Jules César MGallery par Sofitel *****
9 boulevard des Lices, 04 90 52 52 52 _www.hotel-julescesar.fr

 

OÙ PICORER ? 

Chardon, cuisine inspirée 

Dans le centre arlésien, le joyeux trio du Paris Popup (Harry Cummins, Laura Vidal et Julia Mitton) et de La Mercerie (Marseille) propose une table non-conventionnelle qui évolue au rythme des chefs de passage. Ici, on savoure dans une ambiance conviviale des produits locaux revisités et assaisonnés par des cuisiniers du monde entier. Contre la routine culinaire, cette adresse est faite pour vous ! En avril, place au chef irlandais, Gareth Eoin Storey ; en mai et en juin, au chef français Christophe Almodovar ; et en juillet ainsi qu’en août, au chef danois Mads Christensen.

Chardon 37 rue des Arènes, 09 72 86 72 04 _www.hellochardon.com
De mars à octobre : du jeudi au lundi soir & du vendredi au lundi midi

Juillet et août :  7j/7, midi & soir

 

Simone & Paulette, cantine arlésienne

Caroline et Numa, deux Arlésiens épicuriens animés par la passion de leur ville et de la gastronomie, proposent chez Simone & Paulette une halte conviviale et généreuse autour de mets préparés minute sous nos yeux désireux… Du cabillaud accompagné de betterave et relevé à l’estragon au sandwich à la poitrine de cochon assaisonné de mayo chili, il n’y a qu’un pas ! On consomme sur place ou à emporter, mais également façon traiteur (dîner privé), les idées insolites de Simon & Paulette ! Le soir et le week-end, la cantine se privatise sur demande !

Simone & Paulette 21 rue du Pont, 09 83 36 15 14 _simoneetpaulette.com
D’octobre à juin : du lundi au vendredi midi
De juillet à septembre : 7j/7, midi & soir

 

L’Épicerie du Cloître, repaire gourmand

Dans une ambiance chaleureuse, L’Épicerie du Cloître, qui n’est autre que l’annexe de l’hôtel Le Cloître, met en avant, sur son agréable et jolie terrasse à l’ombre d’un paulownia centenaire, des tapas créatifs de saison en format « bento » à partager. Original, l’épicerie propose également à la carte des boîtes artisanales rares et gastronomiques, comme les chipirones à l’encre, les sardines à la galicienne et la morue à l’ail… À déguster sans modération autour de vins régionaux, de bières ou même de saké ! En vente à l’épicerie attenante : boîtes artisanales, huiles, vinaigres et autres condiments de qualité !

L’Épicerie du Cloître 16-22 rue du Cloître, 04 88 09 10 10 _www.lecloitre.com
De juin à septembre, tous les jours de 11h à 21h30.
D’octobre à mai, tous les jours de 11h30 à 13h30 et de 18h à 21h30.

 

L’AGENDA CULTUREL 

La Feria d’Arles du 19 au 22 avril
La fête ouvre la saison tauromachique française.
_www.arlestourisme.com

Les Rencontres d’Arles du 1er juillet au 22 septembre
50 ans d’expositions, 50 ans de photos !
_www.rencontres-arles.com

La Féria du riz du 7 au 8 septembre
Le second rendez-vous tauromachique d’Arles. 

Été indien(s) – Le Marché du collectionneur du 19 au 22 septembre 
Plus de 60 festivités aux couleurs de l’été indien. _eteindiens.com

La chapelle de la Madeleine hiver 2019-2020
Pour découvrir les vitraux de Christian Lacroix. _www.chapelledelamadeleine.com

Et aussi :
– La fondation Luma
– Le musée Réattu
– La fondation Vincent Van Gogh
– Le musée départemental Arles antique
– La librairie Actes Sud
– L’abbaye de Montmajour

Vous aimerez aussi

De ses années parisiennes au sein de la maison Louis Vuitton, Charles a gardé le goût du travail...

Les gens de la ville d’Aix se prêtent au jeu du portrait. Derrière l’objectif ? Sophie Bourgeix,...

Harry Callahan, le plus français des Américains ? L’on savait déjà la fascination que la France, en...