Lucien Jacques, le sourcier de Giono, jusqu’au 16 février

Photo / Art  /   /  de Caroline Bouteillé

En littérature, on dit souvent qu’une description, c’est une « pause dans la narration ». En vérité, ça dépend un peu des cas, il y a des descriptions qui l’air de rien racontent en creux des intrigues. Et en peinture, on a coutume de dire que contrairement au cinéma, l’image n’a pas de temps pour se déployer et que ce qu’elle exprime, elle le dit d’un bloc. Encore une fois, c’est un peu simpliste, le regard chemine sur la toile, et qui dit « chemin » suppose « durée ». Jean Giono était un grand spécialiste de la description narrative et Lucien Jacques, qui fut son premier éditeur et demeura toute sa vie un grand ami, peignait assurément ses aquarelles comme des histoires, qui se déroulaient avec grâce, au gré du cheminement toujours en partie aléatoire de l’eau imbibant le papier. Dans le cadre de l’Année Giono, le musée Regards de Provence revient avec brio sur cette belle fraternité artistique.  

Musée Regards de Provence
Allée Regards de Provence, Marseille 2e 

À noter, billet couplé Regards de Provence + MUCEM 11 €

Photo en une : Jacques Lucien, Pont Vieux-Port et Fort Saint-Jean, Marseille © Association des Amis de Lucien Jacques

 

Vous aimerez aussi

Les Drôles de Noël d’Arles, c’est peut-être le marronnier de notre agenda, mais comme c’est...

À la tombée de la nuit, les 7 hectares du parc du palais Longchamp s’illumineront de mille couleurs...

Pour Noël 2019 Le Grand Théâtre de Provence s’accorde à la ville d’Aix et au rythme de son marché...