Alysson Paradis, la discrète

Célébrités  /   /  de Céline Bouchard

 

Comme son iconique sœur Vanessa Paradis, Alysson forme aujourd’hui un beau couple de cinéma avec l’acteur marseillais Guillaume Gouix. La comédienne a déjà dévoilé son talent dans de nombreux rôles secondaires au cinéma. On pourra l’apprécier cet hiver dans une série TV et sur la scène d’un théâtre parisien en janvier prochain.

ToutMa : Comme Guillaume, tu as démarré très tôt ta carrière de comédienne… Quel est ton plus beau souvenir d’actrice ?

Alysson Paradis : Je n’ai pas réellement de « meilleur »
souvenir… il y a plusieurs fois. Comme par exemple le soir de ma première sur scène pour la pièce de Bernard Murat, La Récompense, j’ai réalisé ma chance à ce moment précis ! Comme c’est tout aussi inoubliable d’avoir des fous rires sur un plateau… Les moments de tournage de ma dernière série sont déjà des souvenirs forts.

TM : Pourquoi ce métier si difficile ? Pourquoi celui-là et pas un autre ?

AP : Je ne me suis jamais vraiment posé la question. J’ai eu des parents qui, très tôt, nous ont beaucoup sorties. On a grandi dans un univers culturel très riche. Mon père était également un artiste. C’était comme une évidence. Et puis j’aime les mots, je veux être un vecteur d’émotions, pouvoir raconter des histoires… 

TM : Les séries sont désormais importantes dans la vie des acteurs. Tu t’es toi-même plusieurs fois prêtée à l’exercice : dans QI où tu incarnes Candice Doll, par exemple, qui a bien fonctionné. Une autre en perspective sur 13ème Rue, paraît-il ? 

AP : QI, était réalisé par Olivier de Plas et j’ai tourné trois saisons. C’est désormais visible sur Netflix. J’ai un petit rôle dans La Guerre des mondes, sur Canal+, mais je meurs très vite… salement d’ailleurs. On me fait beaucoup de mal en plus (rires). La dernière s’appelle Trauma et c’est davantage un thriller, un genre terriblement maîtrisé par Fred Grivois, un réalisateur franco-canadien, un virtuose ! J’ai le rôle de l’ex-femme du personnage central, je suis celle qui le ramène à la réalité. La série démarre le 25 novembre sur 13ème Rue en France et aura beaucoup de visibilité à l’étranger également.

TM : Tu as aussi joué dans Les Drapeaux de papier, un beau film largement récompensé, réalisé par Nathan Ambrosioni, qui a marqué Guillaume, rôle principal… 

AP : Nathan, pour moi, c’est un ovni. Nous avons une relation quasi familiale avec lui. Il est très jeune, il est bien de son époque et pourtant c’est déjà une vieille âme… C’est une belle rencontre de la vie.

TM : Tu es en pleine préparation d’une pièce, Oh Maman ! qui devrait démarrer en janvier 2020 au théâtre La Scène Parisienne… 

AP : Nous sommes quatre comédiens, Garance BocobzaMikaël Chirinian, Rudy Milstein et moi, mis en scène par Guillaume Sentou (N.D.L.R. : Molière de la révélation masculine pour Edmond) sur un texte de Stéphane Guérin. Ça parle de la famille, c’est assez corrosif. On déverse toutes nos rancœurs à la disparition de la mère. Ce n’est vraiment pas tendre, quoique parfois ça le devienne, mais on rit, souvent malgré soi. Le théâtre a toujours fait partie de ma carrière. J’en ai vraiment besoin, en plus du cinéma. J’aime l’esprit de troupe et j’adore particulièrement les répétitions. J’aime aussi l’idée d’aller jouer tous les soirs pour projeter des émotions différentes, en fonction de ma journée. Au théâtre, on a tendance à se remettre à plat. C’est du spectacle vivant. 

TM : Aujourd’hui, tu es la compagne d’un Marseillais dingue de foot… Comment vis-tu Marseille ? L’aimes-tu ?  

AP : J’ai connu Marseille plus amplement avec Guillaume et sa famille, et pas avec les cartes postales ou à travers la presse, car à ce moment-là, on en a plus peur qu’autre chose. C’est une grande ville mais à échelle humaine. On est souvent dans le quartier du Panier et ça ressemble beaucoup à un petit village. Et puis l’énergie qui s’en dégage est forte ! Ça peut être épuisant, mais en même temps, c’est chouette.

 

Oh Maman ! Au théâtre de La Scène Parisienne, à partir du 22 janvier 2020 

Trauma Série TV sur 13ème Rue, à partir du 25 novembre 2020

Photos _NïLDA

Vous aimerez aussi

Humoriste de talent révélé dans la célèbre émission de Laurent Ruquier, « On ne demande qu’à en...

Des yeux très clairs, grands comme des lacs. Un regard qu’on n’oublie pas... Acteur popularisé par...

La comédienne Lilou Fogli est enfin en « Une » de notre magazine... Partie très jeune étudier l’art...