Week-end gourmand à Avignon, théâtre gastronomique

Tout Près  /   /  de Elsa Galland

À la contre-saison, lorsque les brumes matinales enrobent les berges du Rhône de mystère, et que la silhouette des créneaux des remparts et du palais des Papes se détachent du ciel bleu et froid de l’hiver, Avignon, capitale estivale des arts dramatiques, se fait romantique et secrète. ToutMa vous livre ici ses adresses favorites pour une escapade placée sous le signe de la gourmandise, entre suites de charme, tables étoilées et bistrots sincères. Suivez le guide, plaisir et dépaysement garantis !

DEPUIS MARSEILLE : TGV 40min – Train 2h – Voiture 1h30

OÙ DORMIR ?

La Divine comédiedemeure privée & SPA

Bien cachée derrière de hautes murailles du centre historique, cette maison de maître des xviiie et xixe siècles, ancienne livrée cardinalice, vous ouvre les portes pour une nuit d’exception dans l’une de ses cinq suites aux ambiances uniques. Notre cœur penche pour le luxe feutré de la suite Aphrodite, avec son lit rond entouré de voilages, qui invite à la paresse…
www.la-divine-comedie.com

 

La Maison de Fogassesvillégiature médiévale et confort moderne

Depuis quinze ans, la sémillante Corinne Guyon vous accueille avec chaleur dans la maison xvie siècle du seigneur Gabriel de Fogasses, où elle a imaginé des appartements privés à la décoration poétique et facétieuse. Empruntez donc l’escalier en colimaçon pour dormir tout près des étoiles dans le nid « Mimi Pinson », à moins que vous ne préfériez contempler les poutres du plafond à la française de l’appartement « Un autre monde » !
www.maison-de-fogasses.com

 

Hôtel de L’AtelierAvignon côté Gard

Il faut franchir le Rhône car c’est de Villeneuve-lès-Avignon que l’on embrasse le mieux la cité papale. L’hôtel de l’Atelier est bien caché sous le lierre d’une ancienne magnanerie du xvie siècle. Aujourd’hui, il fait bon se prélasser devant la vaste cheminée du lieu, bien enfoncé dans l’un des fauteuils club, après une journée avignonnaise intense ! Cartes, guides, photographies et ouvrages sur la région sont à votre disposition dans « l’Atelier du voyage » pour approfondir votre connaissance de la belle Provence.
www.hoteldelatelier.com

 

OÙ GRIGNOTER ?

Sandwicherie Rossini« little Italy » en Avignon


Pour le pastrami et les bagels au sésame ou au pavot, comme à NYC, c’est ici que ça se passe. On a un petit faible pour le « Rossini », valeur sûre de l’établissement : pain tradition, foie gras, pastrami, confit d’oignons et huile de truffe. C’est l’hiver, c’est légal !
www.rossini-sandwicherie.com

 

Vivotto Caffèvive le risotto !


Charles, le chef de Vivotto, a une passion : le riz. Et il utilise exclusivement le carnaroli superfino importé directement du Piémont pour réaliser, selon les saisons, des risotti uniques aux cèpes ardéchois, aux citrons de Menton, au parmesan AOP affiné 24 mois et aux tomates de Calabre. Essayez donc le risotto « Via Milano », au safran et poireaux, tout en douceur. Surtout, gardez une place pour la panna cotta maison.
vivotto.com

 

OÙ BRUNCHER ?

Le Saint-Louishôtel du cloître Saint-Louis

Sans doute le brunch dominical le plus couru d’Avignon où lève-tôt et lève-tard se retrouvent autour d’un généreux buffet sucré et salé. Réservation indispensable !
www.hotel-cloitre-saintlouis-avignon.fr

 

OÙ DÎNER ? 

L’Émulsionla table qui monte

Damien Chocano fait tout, de A à Z. Avec du local, du bio dès que possible. Ce jeune chef, formé au sein de la brigade avignonnaise des frères Pourcel et riche d’une longue escale dans un étoilé de Stock-holm, propose une cuisine raffinée et inventive. Le magret rôti accompagné de courge rôtie, d’une mousseline de céleri (émulsion oblige !) et d’un jus au cacao est parfaitement relevé par la pointe d’acidité d’un condiment à la pomme verte. Damien est un chef capable de vous faire aimer les choux de Bruxelles. En mousseline, ils accompagnent avec brio le duo de cuisses et filets de caille, relevé d’un jus de sangria.
8 place Saint-Marc, Villeneuve-lès-Avignon _04 90 02 05 39
sur instagram @lemulsionvilleneuve

 

Restaurant Sevinà deux pas du palais

L’histoire culinaire du plus ancien étoilé Michelin du Vaucluse se raconte à deux voix depuis vingt ans, celles du chef Christian Étienne et de son second, Guilhem Sevin. Depuis quatre ans, ce dernier est seul au piano tandis que Corinne, son épouse, offre sa présence chaleureuse en salle. Ne manquez pas l’audacieux plat signature terre/mer : une huître en fritôt et un gravlax de taureau de Camargue, que le chef associe, selon la saison et le marché, aux cèpes, aux courgettes, aux patates douces ou encore aux tomates, au cœur de l’été. Guilhem Sevin est aussi un passionné de vignes et sur les 800 références que compte sa carte des vins, il ne propose pas moins de 60 blancs et 150 rouges en appellation Châteauneuf-du-Pape. L’audace est au rendez-vous jusqu’au bout du repas avec la « dînette gourmande de Corinne et Guilhem » qui valorise des produits à la saisonnalité parfois très éphémère comme les cerises, les myrtilles…
www.christianetienne.fr

 

PAUSE 5 ÉTOILES  ?

La Mirande

l’Hôtel d’Europe

Ces deux hôtels 5 étoiles se partagent le haut du pavé en matière de bar et salon de thé haut de gamme. Deux adresses mythiques aux décors somptueux où il faut absolument boire un verre de Châteauneuf-du-Pape ou déguster une pâtisserie pour un moment hors du temps.
www.la-mirande.frwww.heurope.com

 

À DÉCOUVRIR

La Papaline

Un délicat chardon de chocolat qui renferme un cœur à l’origan du Comtat, une liqueur mise au point à la fin du xixe siècle par la distillerie Blachère, qui la confectionne toujours avec une soixantaine de plantes, épices et fleurs locales auxquelles s’ajoute du miel de lavande. La papaline est donc une douceur pour adultes à retrouver chez les pâtissiers avignonnais : Jouvaud, Dupré, Amaudry et au Fournil des Halles.
patissiers-chocolatiers-vaucluse.com

La Truffe Plantin
Non loin d’Avignon, en 1930, dans le village de Puyméras, Marcel Plantin installe un atelier de transformation de la truffe noire à équidistance des deux marchés spécialisés de la région : Carpentras et Richerenches. Aujourd’hui, la maison travaille toujours la truffe noire brute mais aussi la morille et la truffe blanche d’Alba. Un savoir-faire presque centenaire à découvrir et à savourer à l’Institut de la Truffe que la maison Plantin a ouvert à Puyméras à la fin de l’année 2019, pour faire rimer gourmandise et pédagogie !
www.truffe-plantin.com

 

MARCHER

Provence Expressembarquement pédestre
Chaussez-vous bien et « gaillardez » sur les 200 km du sentier Métropolitain® tracé dans l’aire urbaine de la plaine du Comtat. Pour quelques heures ou pour les dix journées qu’il faut concéder à la randonnée pour la faire au grand complet, partez à la découverte des paysages de la Provence urbaine forgés dès le xixe siècle avec le système ferroviaire dit « Provence Express », qui permettait aux fruits et aux légumes ramassés en terre provençale d’être acheminés sur les marchés parisiens le lendemain matin.
provence-express.org

 

Vous aimerez aussi

« Au soleil, sous la pluie, à midi ou à minuit », la Ville lumière regorge de surprises… On...

La belle comtadine dispense ses charmes vénitiens au fil de l’eau. De son passé industriel,...

Des huîtres, des huîtres, et encore des huîtres à déguster devant un paysage à couper le souffle !...