TOP 5 des films écolos de confinement

Ecologie  /   /  de Agnès Olive

 

Restez chez vous… par ces temps de crise et d’isolement voir un bon film est le meilleur des remèdes. Nous vous avons préparé le TOP 5 des films bons pour la tête et pour la planète ! Des documentaires ou des fictions qui font du bien et nous redonnent espoir en nous montrant la beauté de la nature et les bons côtés de l’humanité. Ces films sont parfois visibles librement sur le web et nous vous proposons alors directement les liens pour les visionner facilement. Bonnes séances !

 

  1. Le Grand Saphir, une révolte ordinaire, de Jérémi Stadler

On pourrait résumer le film ainsi : 52 minutes de pur bonheur ! On suit Manu (alias Emmanuel Maurin), créateur du « Grand Saphir », un projet fou qui ambitionne de ramasser les macrodéchets à la nage entre Marseille et Toulon. Le documentaire est entrecoupé d’autres initiatives individuelles de « héros ordinaires » (Edmund Platt, Nicolas Lemonnier et Hervé Pighiera, entre autres), qui tous s’engagent à nettoyer notre planète et nous montrent un nouveau militantisme écologique, ni moralisateur ni culpabilisateur, mais positif et hyper joyeux. Images superbes, musique sublime. On rit et on pleure. La vie quoi !

www.imagotv.fr/documentaires/le-grand-saphir

  1. Les Arbres remarquables, un patrimoine à protéger, de Georges Feterman, Jean-Pierre Duval et Caroline Breton

L’Association ARBRES (Arbres Remarquables Bilan Recherches Sauvegarde) agit depuis 1994 pour la labellisation des arbres extraordinaires en France comme cela existe pour les « monuments historiques », car ces arbres font bel et bien partie de notre patrimoine. Ce film qui sera prochainement présenté à l’Assemblée nationale nous fait prendre conscience de l’importance et de la beauté de ces géants, témoins centenaires, et même parfois millénaires, de l’histoire de l’humanité. Incontournable pour les amoureux des arbres.

 

  1. Régénération ou le miracle oublié, d’Alex Ferrini

« Je soigne et Dieu guérit », disait Ambroise Paré… En pleine vague bien-être, alimentation-santé et déconsommation, le nouveau film d’Alex Ferrini interroge notre relation à la nature, à notre environnement, à nos pensées… Un film étonnant de vérité, aux images de verdure très apaisantes et dans lequel on apprend beaucoup sur le monde holistique du vivant, auquel nous appartenons, et sur la capacité fabuleuse de régénération de notre corps quand nous décidons de nous rebrancher à notre vraie nature. Une heure et demie de sagesse autant que de science.

onpassealacte.fr/films-vod-nausicart.html

  1. On a 20 ans pour changer le monde, d’Hélène Médigue

Un documentaire très émouvant pour tous ceux qui s’intéressent au monde de l’agriculture et à la vie des agriculteurs. La réalisatrice s’interroge sur le monde agricole en transition bio, sans jugement et avec beaucoup de bienveillance ; car si l’agroécologie est la solution du futur, pour nourrir tout le monde sur la planète sans la détruire, et qu’il faut faire vite (20 ans !), cela semble parfois compliqué pour beaucoup de paysans… Mais on reste optimiste avec ce film, notamment grâce à la présentation d’initiatives comme les Fermes d’Avenir : un monde meilleur est possible alors bâtissons-le !

 

  1. La Belle Verte, de Coline Serreau

Quand le film est sorti, tout le monde a cru à une bonne comédie… C’est vrai que Coline Serreau a choisi l’humour pour nous faire part de sa vision de l’état actuel de l’ignorance de l’humanité et surtout de l’évolution à long terme de la terre et des êtres humains ! Aujourd’hui nous regardons ce film tout autrement : et si c’était l’avenir de notre planète ? Une Terre où des habitants évolués vivraient heureux et en pleine harmonie, sans argent ni travail, sans violence et dans la nature… le bonheur… et le film un régal !

www.facebook.com/evamessagere/videos

Vous aimerez aussi

Puisqu’on a le temps… profitons-en pour apprendre à faire nous-mêmes nos produits du quotidien....

Puisque nous avons du temps profitons-en pour nous informer intelligemment ! Après un premier...

Vous êtes fauché, vous êtes en chômage partiel ou vous avez dépensé tout votre salaire en surgelés...