David Vanadia, estampes en quête de sens 

Talents d’ici  /   /  de Céline Bouchard

 

David Vanadia n’est pas un illustrateur comme les autres. À l’instar de Matisse, qu’il aime et qui l’inspire, il aime pratiquer la linogravure, une discipline qui lui permet de sculpter et d’imprimer ses dessins en éditions limitées et d’entrer en relation avec la matière. Il aime particulièrement le contact avec les gouges, l’encre, le rouleau et le papier. Chaque estampe est unique selon la façon dont l’encre se dépose sur la feuille et c’est exactement cette singularité qu’il recherche. Cet admirateur de Magritte et de Miró puise aussi son inspiration dans la littérature philosophique et se dit fasciné par le lien qui unit l’homme à la nature.

Formé aux Arts appliqués, il vient seulement de décider d’en faire son activité professionnelle pour mieux vivre sa passion. Idéaliste, il aimerait que ses travaux puissent apporter un peu de poésie et de réflexion sur les sentiments essentiels de l’existence. Ce passionné d’expression visuelle sait aussi utiliser l’amplitude créative du numérique. Actuellement, David collabore avec une maison d’édition marseillaise sur deux livres en cours de création. Le premier album, écrit par le professeur de philosophie François Galichet, questionnera sur le rôle de l’art expliqué aux enfants et sortira à l’automne 2020. Le deuxième sera un écrit illustré d’Arnaud Tiercelin et sortira à la fin de l’année. Il travaille aussi au lancement d’une marque de prêt-à-porter écologique et artistique, signant même au passage quelques créations. David Vanadia possède par ailleurs une boutique en ligne dans laquelle on retrouve ses tirages d’art en éditions limitées ainsi que quelques collages originaux. Un artiste à suivre.

davidvanadia.fr 
sur instagram @davidvanadia

Vous aimerez aussi

Parfois les réseaux sociaux permettent à des pépites en tout genre d’émerger naturellement, juste...

Que diriez-vous d’un embarquement pour Cythère sans bouger de votre canapé ? C’est la proposition...

Etirant les limites de l’imaginaire dans des portraits extensibles, Julie Lagier s’empare de la...