Jacquemus, créateur d’un nouveau chapitre mode

Célébrités  /   /  de ToutMa

Le Salonnais qu’on ne présente plus a rencontré un franc succès grâce à la présentation en ligne (sur Instagram) de sa collection baptisée Jacquemus at Home. Un nouveau chapitre digital pour la mode ?

Lors des dernières Fashion Weeks, ses créations ensoleillées ont conquis influenceurs, artistes et grands noms de la couture. À 30 ans, Simon Porte Jacquemus prend aujourd’hui en compte la mutation du secteur de la mode à l’ère de la Covid-19. Environnement, promotion digitale, calendrier en dehors des clous du catwalk… Grâce à lui, c’est tout le milieu la mode qui se réinvente.

Meilleurs pour l’environnement, accessibles au plus grand nombre, et plus respectueux des personnes, les défilés de mode présentés sur les réseaux sociaux sont en passe de devenir la norme. La génération des millenials (nés à partir de 1990) plébiscite d’ailleurs ce nouveau modèle. Cet accès facilité permet au créateur de s’ouvrir à tous, non plus seulement à ceux qui peuvent s’offrir des pièces de sa collection. Habitué des réseaux sociaux, Simon communique beaucoup avec sa communauté sur Instagram, se définissant ainsi comme un couturier-influenceur. Une manière pour lui de toucher tout le monde.

Ses défilés ne sont pas genrés. Hommes et femmes défilent au même moment, sans distinction. Une tendance grandissante dont il est précurseur. Certains créateurs des deux dernières Fashion Weeks ont suivi le même modèle, avec pour but de limiter le nombre de défilés et leur impact sur l’environnement. Une façon de respecter le travail des acteurs du secteur et de réduire leurs déplacements en avion, dont l’empreinte carbone était jusque-là désastreuse. Jacquemus n’écoute d’ailleurs que son propre calendrier et ne présente pas forcément ses créations pendant la semaine de la mode. Ce qu’il recherche ? Plus d’attention de la part des consommateurs et un meilleur développement de son art. Sa Provence natale et son enfance simple ont nourri cette conscience de soi et des autres, un phénomène qui s’est accentué pendant le confinement. C’est la raison qui l’a poussé à créer une campagne digitale sur Instagram, avec en tête d’affiche Bella Hadid, photographiée par le talentueux Corse Pierre-Ange Carlotti. Désireux toutefois de s’éloigner, au moins en partie, des normes imposées par l’industrie de la mode, Simon n’a pas hésité à mettre en scène Barbie Ferreira, mannequin dite « grande taille », pour souligner la beauté plurielle. De plus, la semaine dernière, c’est sa grand-mère adorée, Liline, qui jouait les mannequins pour la collection été 2020 de son petit-fils. La mode d’aujourd’hui, c’est aussi ça, la mise en valeur de toutes les beautés, même les plus singulières.

Pour présenter sa collection homme, le Salonnais a fait appel à Arón Piper, acteur espagnol, star de la série ELITE. Il succède notamment à la chanteuse Rosalía et à Steve Lacey.

À la faveur de la crise, l’industrie de la mode semble donc mettre le cap sur son développement digital. Un profond changement dont Simon Porte Jacquemus est l’initiateur.

Sur Instagram @jacquemus

Texte _Chanel Grée

Vous aimerez aussi

Elle est avant tout une créatrice de mode, une vraie. Après des études suivies au Fashion Institute...

25 juin 2018, calanque de Sormiou, à 777 km du tumulte de la fashion sphère parisienne, Simon Porte...

Entre coquillages et crustacés et totalement abandonnée sur la plage, toute la fashion sphère a été...