Le Comte de Bouderbala fait son cinéma

Célébrités  /   /  de Clara Paban

Le Comte de Bouderbala alias Sami Ameziane, roi du stand-up (voir ToutMa n° 19) fait partie du prestigieux casting d’Olivier Dahan pour le film « Les Seigneurs ». En plus de la scène humoriste, il nous fait son cinéma !

ToutMa : Faire ses premiers pas d’acteur avec Olivier Dahan c’est plutôt pas mal ? Entre la scène et le cinéma, quelles sont les différences émotionnelles ?
Sami Ameziane : C’est un honneur d’avoir été sous sa houlette. Olivier Dahan est un homme talentueux et très drôle. J’ai adoré travailler avec lui… en plus, il cache du shit sous sa casquette (rires). La différence entre la scène et le cinéma, c’est que sur scène, tu es en live donc tu ne peux pas faire une blague et dire « Bon, on la refait ! » si c’est mauvais…

TM : Ton spectacle est reconnu comme désopilant. Tout le monde attend désormais la confirmation de ton talent d’humoriste avec un second stand-up. C’est pour quand ?
SA : J’ai beaucoup de matière pour un deuxième voire même un troisième spectacle. Je teste actuellement celui que j’ai mis en forme cet été. Il sera prêt très bientôt et en exclusivité pour mes amis Marseillais (mars 2013).

TM : On sait que tu reviens de New-York… C’est toujours le rêve américain ?
SA : New York, 5 minutes, c’est génial, 10 minutes, c’est trop long… c’est une ville de fous furieux, ça va parfois trop vite, ça peut vous essorer ! Cet été, j’ai rejoué mon spectacle traduit en américain dans divers « comedy clubs ». C’était cool mais là-bas, il y a 16 humoristes au m2… un peu moins qu’en France !

TM : On ressent chez toi une envie de tout tester… Tu as d’autres projets ? Avoue !!
SA : J’ai toujours aimé apprendre. En classe, j’étais au premier rang, grosses lunettes, dos à 45°, à boire les paroles du prof. On me surnommait « FB » : Fayot-Bouffon (rires). Ce métier est fait de rencontres, parfois belles, parfois moins. On apprend tous les jours. Actuellement, je bosse sur un scénario, une comédie romantico-sportive… en plus de mon deuxième spectacle !

TM : Les gens qui te côtoient te qualifient de timide. Ça a l’air d’aller mieux ! Quel a été le traitement ?
SA : Je suis timide mais je sais me détendre quand il le faut. La scène m’a beaucoup mis en confiance ainsi que certaines femmes que j’ai la chance d’avoir à mes côtés depuis toujours… Merci maman, merci tata…

 

LE COMTE DE BOUDERBALA se produit le 4 décembre prochain au Pasino d’Aix-en-Provence

Photos _ Emmanuel Bournot


Vous aimerez aussi

Un Marseillais, un inventeur génial qui a collé des turboréacteurs fabriqués maison sous sa table...

Parcours « aventure », cirque, ciné-concert ou concert de jazz, vos kids ne vont pas s’ennuyer !

L’exposition proposée par le Grand Théâtre de Provence présente l’histoire insolite et touchante de...