Apnée, un film de jean-Christophe Meurisse. Surréaliste, fantaisiste et poétique !

Cinéma  /   /  de Virginie Favre

Une partie de la furieuse et très décalée compagnie de théâtre « Les Chiens de Navarre » se retrouve au cinéma avec un film à la douce excentricité qui aborde de nombreux thèmes sociétaux : mariage pour tous, sexualité, amour libre, famille, autorité, religion, argent… Fantaisie, férocité et errance construisent cette comédie « socialo-melancolique » qui peut s’inscrire dans la tradition du road-movie.

Apnée de Jean-Christophe Meurisse avec Céline Fuhrer, Thomas Scimeca et Mayence Tual. En salle le 19 octobre.

« Le rire est souvent synonyme d’abêtissement, alors que c’est une vraie force pulsionnelle d’intelligence… Pour Apnée, nous avons voulu conserver une forme de premier degré, ne pas nous vautrer dans l’ironie. Quand les 3 personnages principaux visitent un appartement de 18m2 au loyer de 1200€, ce n’est pas une extrapolation, c’est la réalité ! confie Jean-Christophe Meurisse. Il y a une différence entre le cynisme et la moquerie. Avec les Chiens de Navarre, nous avons toujours voulu raconter des choses tristes, révoltantes ou injustes, par le biais du rire.

Les trois rôles principaux sont tenus par des acteurs à la personnalité forte et singulière (dont le Marseillais Thomas Scimeca) qui ont dû se laisser aller à une improvisation parfois loufoque… Héritage certain du théâtre, ils sont eux-même auteurs de leurs propres dialogues : « Pour chaque scène, il y avait un cadre et une situation posés, mais pas de dialogue… C’est donc de l’improvisation mais elle était extrêmement travaillée en amont ».

« Comme la trilogie de la devise républicaine, ils marchent toujours par trois. Ils veulent se marier, une maison, un travail, des enfants sages et manger tous les jours des huîtres. Insoumis et inadaptés à une furieuse réalité économique et administrative, ils chevauchent leurs quads de feu et traversent une France accablée, en quête de nouveaux repères, de déserts jonchés de bipèdes et d’instants de bonheur éphémère ».

Le cinéma Le Gyptis a programmé quelques projections du film :
24 novembre à 19h30
27 novembre à 19h30
2 décembre à 19h30
4 décembre à 19h30 

Le Gyptis
136 rue Loudon, Marseille 3ème

https://www.facebook.com/events/1844309762468729/
www.lafriche.org/fr/cinema-le-gyptis/26-09-2016

www.actoral.org

 

Vous aimerez aussi

Pour sa première édition, ce festival marseillais de vulgarisation scientifique (organisé en...

Cette année, les plages de Saint-Tropez se parent de nouveaux atours qui nous laissent baba. Que...

L’idée, nous faire vivre un « trip » imaginaire vintage… Nostalgiques des années rock’n’roll, ce...