Dominique BLUZET, l’homme qui réinventa le spectacle vivant

Entrepreneurs  /   /  de Céline Bouchard

Il est à la tête des théâtres du Gymnase et des Bernardines à Marseille et du Jeu de Paume et du Grand Théâtre de Provence à Aix-en-Provence. Né à Paris mais d’une maman corse, ce comédien de formation saura mieux qu’un autre s’adapter au sud lorsqu’il prend la direction du Gymnase en 1993. Sa moitié méditerranéenne a pris le dessus rapidement. Dominique Bluzet est aujourd’hui l’éminence grise de la scène théâtrale marseillaise et aixoise. Il confie avec un sourire : « Marseille m’a enseigné le bonheur, Aix m’a donné le sens du beau… ». Il le leur a bien rendu.

Tout pour la musique !  

Depuis 2007 et son accession à la direction du Grand Théâtre de Provence, un lieu destiné à la musique, l’homme de théâtre impose son ambition d’ouvrir cet endroit à toutes les formes d’expression musicale auprès des pouvoirs publics. Son programme s’intitule « Toute la musique, tous les publics ». Dominique Bluzet devient alors l’homme du spectacle vivant sous toutes ses formes. Danse, jazz, grande musique, création contemporaine, cirque, variété, tout est joué dans cette magnifique salle. Il crée aussi le Festival de Pâques accompagné de Renaud Capuçon en 2013, avec le succès que chacun sait. Aujourd’hui à la tête de 600 salariés, il est en mesure de produire 200 000 places par an, totalise plus de 22 000 abonnements et génère plus de 4 millions d’euros de recettes. Son regroupement théâtral est le second pôle de spectacle le plus important de France. « Nous sommes une agence de voyages imaginaires… dit-il avec poésie, aujourd’hui, on a une possibilité infinie de se divertir et je veux être capable de cette diversité ». 

_www.lestheatres.net
0800 2013 2013

Où sont les femmes ?

Quelques mois avant la nouvelle année de la culture en Provence, Dominique avait envie d’exprimer son projet et son engagement personnel, citoyen et militant. « L’envie de nous donner envie » d’aller au spectacle, de mieux comprendre les enjeux de la culture et la finalité de ce projet. Ce communicant-né estime que notre magazine, à l’échelle de notre territoire, offre une présence suffisamment durable pour qu’un homme puisse se raconter sans qu’il y ait une raison factuelle à cela. Et puis, il est heureux de toucher un lectorat féminin car ce sont les femmes qui aiment le spectacle et achètent les places. Il y a 30 ans, elles constituaient le principal public du théâtre. Un public joyeux, amoureux. Les comportements sociaux ont évolué, les statuts ont changé et la femme d’aujourd’hui n’a plus besoin de prétexte pour sortir avec ses copines. Elle sort prendre l’apéro, la vie est réorganisée avec les réseaux sociaux et les sollicitations sont multiples. Et puis les jeunes premiers ne sont plus des acteurs de théâtre comme autrefois, ils préfèrent être enrôlés dans les séries ou au cinéma. Alors aller voir une pièce n’est plus aussi sexy. Dominique a envie de leur dire que le théâtre est toujours « girly » (c’est son expression), qu’on peut s’y délasser, prendre un verre au bar en toute quiétude, se retrouver entre amies, mais on peut aussi s’en éprendre. Qu’il reste un évènement… Mesdames, quel que soit votre âge, vous devez saisir ce message : le théâtre vous attend. Massivement.

Et partout, elle est populaire, notre Cane, Cane, Canebière…

Le Théâtre du Gymnase est en haut de la Canebière, le Théâtre des Bernardines, un peu plus bas. Comme chacun sait, il s’agit d’un quartier qui subit de plein fouet les mutations urbaines. Mais Dominique Bluzet se bat pour que le 1er arrondissement demeure le centre intellectuel de la ville. Comme il le souligne avec justesse, ce seul pâté de maisons regroupe trois théâtres, une université, un grand lycée d’état, le conservatoire de musique, trois librairies mythiques et de nombreuses galeries d’art. En créant le mouvement culturel « Le Premier, Quartier des Arts » pour en accompagner la réhabilitation, cet homme lucide offre en même temps les murs de ses théâtres aux graffs colorés de « street » artistes, convaincu que sans jeunesse, le quartier ne peut survivre. Il a également décidé d’ouvrir Les Bernardines à la jeune garde du théâtre contemporain et accueille ainsi le festival de Marseille – qui a fait de ce théâtre son quartier général – mais aussi le festival Actoral, Les émouvantes en septembre et le festival Parallèle en janvier. Il attire désormais un public d’étudiants ayant une approche plus militante du théâtre, plus engagée… et ranime peu à peu la flamme du cœur de la ville.

Petit Papa Noël

On sait tous à quel point les souvenirs communs, familiaux, amicaux, sont constructifs. Aussi, les temps forts de la programmation des quatre théâtres vont correspondre tout d’abord au calendrier des vacances scolaires afin de favoriser les démarches familiales. Ils démarreront à la Toussaint avec la mise en place de l’abonnement Tribu dans lequel sont sélectionnés vingt spectacles variés, de la comédie au cirque, des textes classiques à la danse. Le niveau « Enfant » passe de 12 à 18 ans afin d’encourager la transmission du spectacle par la famille. L’autre temps fort est évidemment Noël, pour favoriser les festivités, encourager l’optimisme, la joie de vivre et le bonheur. L’idée de Dominique, doux père de famille nombreuse, est de pousser les foyers à vivre et partager des moments ensemble ce fameux mois de décembre, pour continuer à croire au Père Noël en quelque sorte…

J’irai au bout de mes rêves

Le patron des théâtres est un homme heureux. Son rêve était d’inventer une structure où le spectacle n’était pas la seule finalité. Il avait envie dès le départ que les gens de sa ville, de sa région, soient fiers d’avoir un bel outil culturel sur leur territoire. Que les autres régions le leur envient. Fiers de voir les artistes phares de la grande musique se produire chez nous et attirer leurs fans du monde entier. Fiers d’avoir un outil capable de séduire des stars telles que Juliette Binoche, Fanny Ardant, Jane Birkin, ou des acteurs prisés comme Kad Merad, Bérénice Bejo, Stéphane de Groot, François Morel, Guillaume de Tonquédec… et de pouvoir les apprécier autrement qu’au cinéma. De presque pouvoir les toucher du doigt. Simplement parce que le rêve est là, devant soi…

Photo en Une _Caroline Doutre

 

Cette saison 2017 / 2018, Les Théâtres accueilleront 114 propositions artistiques  pour 286 manifestations. Voici une courte sélection à réserver dès maintenant.  

THÉÂTRE

  • Franito de Patrice Thibaud, Fran Espinosa, Cedric Diot du 19 au 23 déc 2017, Théâtre du Gymnase
  • Le Clan, le fiasco du siècle de Eric Fraticelli du 2 au 10 mars 2018, Théâtre du Gymnase
  • Bouvard et Pécuchet de Gustave FlaubertJérôme Deschamps du 22 au 26 mai 2018, Théâtre du Jeu de Paume
  • Les Parisiens de Olivier Py, les 26 et 27 mai 2018, Théâtre du Gymnase

CLASSIQUE

  • Yuja Wang, piano le 1er nov 2017, Grand Théâtre de Provence
  • Philippe Jarrousky, chant le 2 déc 2017, Grand Théâtre de Provence
  • Gautier Capuçon, violoncelle le 9 mars 2018, Grand Théâtre de Provence

JAZZ

  • Rufus Wainwright en solo le 9 déc 2017, Grand Théâtre de Provence
  • Malia & André Manoukian le 16 déc 2017, Théâtre du Gymnase

DANSE

  • Dancing Grandmothers les 8 et 9 nov 2017, Grand Théâtre de Provence
  • Les chatouilles ou la danse de la colère du 15 au 17 mars 2018, Théâtre du Gymnase
  • Trois SacresBérénice Bejo, Sylvain Grood du 10 au 14 avril 2018, Théâtre des Bernardines

HUMOUR / CIRQUE

  • J’aime pas le classique, mais Gaspard Proust j’aime bien ! du 14 au 16 sept 2017, Grand Théâtre de Provence
  • Julie Victor du 28 nov au 2 déc 2017, Théâtre des Bernardines
  • La Famille Semianyki du 15 au 23 déc 2017, Théâtre du Jeu de Paume

JEUNE PUBLIC

  • Les enfants d’abord du 19 oct au 4 nov 2017, plus de 20 propositions pour les parents, enfants, petits et grands….
  • Noël dans Les Théâtres 15 propositions pour passer les fêtes en douceur au mois de décembre.

TEMPS FORTS

  • MP2018 : Quel Amour !  Pendant 43h, les quatre théâtres vous emportent dans une fête de l’Amour, dont vous êtes le (h)éros !
  • Marseille Terre de Festivals Festival de Marseille, Festival Parallèle,
  • Festival Les Emouvantes, Les Rendez-vous de demain.
  • Aix Terre de Festival
  • Festival de Pâques 6ème édition
Vous aimerez aussi

Le plus anglais des impressionnistes est à l’honneur durant tout l’été à l’Hôtel de Caumont. Une...

« Homme libre toujours tu chériras la mer »… Plus de cent cinquante ans après les mots de...

Le nouveau repaire de Pierre Reboul a obtenu l’étoile Michelin le 9 février, 11 mois après son...