Christophe Garcia, ( Chorégraphe )

Talents d’ici  /   /  de Clara Paban

Une vocation démarre souvent très tôt. Christophe Garcia danse depuis qu’il marche et organisait déjà des spectacles dans la cour de récréation. Inscrit au théâtre par sa maman, cette dernière est convoquée au bout de 3 séances : « votre enfant veut et doit faire de la danse ! »… Avec une grand-mère passionnée de musique qui lui apprend tout sur les grands compositeurs, c’est définitivement un artiste. Maurice Béjart a toujours été son maître et il parvient à faire toute sa carrière avec lui, d’abord à l’école Rudra, puis en intégrant le Ballet Béjart.

Danser Le Presbytère sur une musique de Queen reste le plus grand moment de sa carrière de danseur. Mais la lassitude le gagne à cause des répétitions incessantes, pourtant nécessaires à la perfectibilité de la danse. Christophe a trop d’histoires à raconter qui se bousculent dans sa tête… Il est chorégraphe bien plus que danseur. En juin 2000, il fait sa dernière variation au Théâtre Sylvain à Marseille. Il a alors un coup de foudre pour la ville. Il met un point final à sa carrière de danseur pour arriver incognito  mais fermement décidé à créer sa propre compagnie… Naissance de La Parenthèse. Ses créations ne laissent pas indifférent. Les gens sourient, pleurent, rient lors de ses spectacles. Dès lors, exit les difficultés du départ, la troupe, composée de 6 danseurs, trouve désormais des lieux d’entraînement : le Ballet National, Klap (la Maison pour la Danse) et les Studios du Cours. Sachant qu’en période de création, la cadence est de 6 jours sur 7 de 10h à 19h, il faut s’adapter à la mobilité des lieux d’entraînement. Mais plus rien ne fait peur à Christophe Garcia, largement récompensé par la profession (5 récompenses internationales). Il est maintenant demandé dans le monde entier. En janvier dernier, il a ébloui son public au Théâtre du Gymnase avec son spectacle anniversaire (10 ans de sa compagnie) réalisé en collaboration amicale avec d’autres troupes de danseurs. La magie qu’il transmet, la passion et le plaisir du travail incessant ont tout pour faire de lui un grand chorégraphe ! Ne fermons pas la parenthèse car point de suspension !

La Parenthèse
_15 rue Sylvabelle, Marseille 6ème _06 63 55 95 17

Vous aimerez aussi

Contrairement aux idées reçues, les hommes aiment s’occuper de leur beauté, quand bien même ils...

Depuis plusieurs semaines déjà, nos mains, premières victimes de l’effet Covid-19, commencent à...

HouseParty, application gratuite lancée en 2016, révolutionne notre quotidien pendant la pandémie…...