Rabbit Hole, du 29 novembre au 1er décembre

Théatre / Danse  /   /  de Caroline Bouteillé

Je n’ai pas le temps de dire au revoir, je suis en retard, en retard ». Vous l’avez ? Mais si, le Lapin blanc d’Alice au pays des merveilles, juste avant de plonger dans le trou où le suivra la jeune Alice, à ses risques et périls. Vous savez, ce genre d’histoire fantastique dont on ne saisit pleinement la violence que quand on la relit à l’âge adulte. Eh bien, le « rabbit hole », c’est justement ce gouffre qui s’ouvre sous vos pieds pour vous entraîner dans une chute vertigineuse et cauchemardesque. Alors quel meilleur titre pour désigner l’itinéraire psychologique de deux parents (joués par Julie Gayet et Patrick Catalifo) terrassés par le deuil de leur enfant et qui cherchent, comme Alice, à remonter à la surface ? Une pièce sur la résilience, signée David Lindsay-Abaire et mise en scène par Claudia Stavisky, tout en finesse et sincérité.

Théâtre du Jeu de Paume _17-21 rue de l’Opéra, Aix-en-Provence
_du 29 novembre au 1er décembre à 20h _de 9 € à 36 € la place

 

Vous aimerez aussi

La comédienne Lilou Fogli est enfin en « Une » de notre magazine... Partie très jeune étudier l’art...

L’hôtel Le Pigonnet transforme son jardin d’été luxuriant et poétique en jardin d’hiver, chaleureux...

Dans le cadre de la 16e édition du festival Images en ville, qui réunit chaque année les univers du...