Alexandre Reignier, du bois dont sont faits les rêves

Talents d’ici  /   /  de Elsa Galland

 

Urbains et ultraconnectés, l’arrivée de Daphné, leur première fille, est un électrochoc pour Alexandre et son épouse Aude. Ces Aixoix remettent en question leur mode de vie et leur façon de consommer. Alexandre, dessinateur projeteur industriel dans le domaine nucléaire, qui crée déjà par passion des objets en bois au design épuré, se lance alors dans la construction de leur maison familiale tout en bois, à Ventabren. C’est là que naît Noée, leur deuxième fille. De cette aventure, ce nouveau Robinson a fait un métier qu’il nous raconte avec enthousiasme.

Libérez-vous des images de chalet savoyard ou d’isba russe. La « cabane », comme l’appelle Daphné du haut de ses presque 4 ans, est un habitat en bois aux lignes tout à fait contemporaines. Le bâtiment s’intègre parfaitement à l’environnement de pinèdes qui borde le village et la décoration intérieure y est épurée, un brin scandinave. « J’apprécie beaucoup le bois », explique Alexandre. « C’est une matière écologique agréable et facile à travailler. J’aime utiliser des matériaux non transformés. Le bois brut est très chaleureux, on se sent bien chez nous. J’élabore en ce moment une collection de luminaires et de meubles qui marient le bois et la céramique. Du brut, toujours ! », ajoute-t-il.

Petit luxe, tout est réalisé sur mesure, depuis les panneaux extérieurs jusqu’au mobilier intérieur. Pour cette prouesse, Alexandre a rejoint le studio d’architecture et de design Atelier ordinaire, avec qui il crée désormais d’autres maisons de bois en Provence. L’idée fait peu à peu son chemin ici, les prochaines seront bâties à Venelles et Aix-en-Provence… Des maisons belles et sobres qui parlent d’avenir : elles sont construites sur pilotis métalliques, aussi le terrain est-il le moins dénaturé possible. Pas de béton, tous les matériaux peuvent être démontés et recyclés. Alexandre nous révèle ensuite que sa maison ne dispose pas de système de chauffage. Imaginez une boîte dans une boîte, entre les deux se glisse un matériau isolant ignifugé, en fibre de bois, rigide et léger à la fois. Seul le poêle vient en appoint pour les jours de grand froid… Quelle chance ont Daphné et Noée ! Quel enfant n’a jamais rêvé d’une cabane aussi douillette !?

sur Facebook : @Alexandre Reignier

http://alexandre-reignier.com/

PHOTOS ©Alexandre Reignier & Atelier Ordinaire

Vous aimerez aussi

Ils forment la porte du port de Marseille et sont les gardiens de la ville. À l’interface entre la...

Plus caduque que la vieillesse, le regard que l’on porte sur elle. Considérant que la place laissée...

Adieu l’aluminium et le plastique pour conserver vos aliments : My Bee Wrap est parfait pour...