Les Rencontres d’Averroès, du 15 au 17 novembre

Divers  /   /  de Caroline Bouteillé

« Éteignez la télévision et sortez de chez vous ! » C’est le cri du cœur qu’on voudrait faire retentir dans tous les salons quand on assiste à un énième pugilat télévisuel qui a la prétention de s’appeler « débat ». Avant, on appelait ça des « propos de café du Commerce », maintenant, c’est du journalisme télé. Pas de passéisme, c’est juste que la bêtise (elle est souple et pragmatique) s’est déportée. Mais enfin, « sortir », pour aller où si c’est les mêmes rengaines au troquet du coin ? Eh bien, aux Rencontres d’Averroès ! Ce sera l’occasion d’écouter des spécialistes* parler intelligemment des sujets qui remplissent un peu bêtement nos JT. Cette année, pour la 26e édition du festival, une fois n’est pas coutume, la thématique des Rencontres est un sujet d’actualité brûlant : la démocratie ou, plus exactement, « fin(s) de la démocratie ? Entre Europe et Méditerranée. »

Tout est intéressant dans la formule, que l’on interroge la fin d’une période ou les finalités d’un modèle politique, que l’on s’intéresse à son ancrage géographique historique ou à son avenir. Pendant trois jours, sous la forme de tables rondes, des historiens, des philosophes ou encore des juristes se succéderont sur la scène du grand théâtre de La Criée, pour évoquer ensemble des questions délicates mais très concrètes : la tentation autoritaire des démocraties vieillissantes, les fondements juridiques de ce système politique (notamment dans le cadre de « l’après » du Printemps arabe, avec l’intervention de Yadh Ben Achour), son rapport à la religion, etc…

Le soir, les débats feront place à des spectacles, des concerts ou encore des lectures qui mettront à l’honneur des artistes méditerranéens, notamment, Kateb Yacine, immense écrivain algérien dont Mohamed Kacimi et Manon Worms mettront en scène les textes, mais aussi le groupe Le Cri du Caire, accompagné de Médéric Collignon, pour un concert jubilatoire aux accents rock, jazz et orientaux.

Un programme riche pour une initiative nécessaire, parce que c’est la télévision qu’on devrait mettre en veille, jamais notre intelligence !

* Yadh Ben Achour, Catherine Colliot-Thélène, Paulin Ismard et Catherine Virlouvet… pour ne citer que les intervenants de la première table ronde.

Théâtre national de La Criée
30 quai de Rive Neuve, Marseille 7e
Débats en accès gratuit (réservation conseillée), spectacles payants, de 5 € à 30 €
Réservations et programmation complète : www.rencontresaverroes.com

Vous aimerez aussi

C’est à Aix-en-Provence, où il dirige une agence de communication, que le dessinateur Jean-Michel...

Avec un nom pareil, on pourrait croire qu’il s’agit d’un rendez-vous secret de maçons au pied d’un...

Culturespaces présente un ensemble d’œuvres remarquables, jamais encore dévoilées au public...