« Sur le front » des glaciers…

Ecologie  /   /  de Agnès Olive

Puisque nous avons du temps profitons-en pour nous informer intelligemment ! Le jeune et célèbre journaliste Hugo Clément (Le Petit Journal, Konbini entre autres) travaille aujourd’hui chez France 2 où il a lancé une série de documentaires consacrés à l’environnement intitulés Sur le Front. Après un premier numéro sur les océans, le second qui vient de sortir porte sur les glaciers et c’est passionnant.

Face à l’urgence climatique, Hugo Clément s’engage. Le journaliste part à la rencontre d’hommes et de femmes qui se battent au quotidien pour défendre la planète. Loin d’être accablants, les documentaires, même s’ils nous donnent la mesure de la catastrophe, nous redonnent aussi espoir à travers les portraits de ces héros de l’écologie qui consacrent leur vie à la protection des écosystèmes. L’occasion de dévoiler des images exceptionnelles de la nature mais surtout de montrer que l’engagement et la mobilisation des citoyens finissent toujours par porter leurs fruits… Il s’agit de dénoncer des scandales environnementaux, d’alerter sur des situations de grand danger, de présenter des projets industriels destructeurs inconnus du grand public mais également de mettre en avant les moyens de s’y opposer et les dernières découvertes scientifiques qui permettent de garder espoir.

Ainsi dans Les Glaciers, nous partons à la rencontre de glaciologues engagés et passionnés qui étudient en France, en Norvège, en Autriche en Amérique du Sud ou au Pôle Nord les effets du réchauffement climatique sur les glaciers. Les images sont d’une beauté parfois hypnotisante, ce doit être l’effet du « bleu glacier » ! Nous comprenons très vite le lien entre la fonte des lointains glaciers du cercle polaire, leur avancement, leur écroulement et les épisodes de canicule, d’inondations et de tempêtes chez nous. Et grâce à des images exclusives en time laps on réalise à quel point la disparition des glaciers s’accélère. Le documentaire reste tout de même positif, notamment avec l’entretien de Mike Horn. Après avoir suivi et filmé son expédition de sauvetage, Hugo Clément interroge l’explorateur qui a failli laisser sa vie dans sa dernière expédition, à cause du manteau de glace de la banquise devenu trop mince. L’aventurier nous rappelle avec justesse que nous avons réglé le problème du trou dans la couche d’ozone en interdisant progressivement dans le monde entier le gaz des aérosols. Quand on veut on peut !

Il faut maintenant agir de la même façon pour les gaz à effet de serre : ce n’est qu’une question de volonté politique. Des décisions politiques qu’il va falloir prendre maintenant très vite avant que les grandes catastrophes n’arrivent, notamment avec la disparition des glaciers tropicaux au Pérou qui risque de priver des millions de gens d’eau potable et d’entraîner des tsunamis de montagne qui décimeraient des villes entières. On apprend beaucoup dans ce film très riche et varié qui donne, avec beaucoup de bienveillance, la parole aux scientifiques qu’on n’entend hélas jamais assez… et qui nous rappellent tous avec leurs mots que les glaciers sont des anges gardiens pour les humains.

Pour tout public, 103 minutes – Disponible en libre vision jusqu’au 16 avril sur le site de France TV 

Vous aimerez aussi

Et si on profitait de cette période de confinement pour prendre soin de nous et nous mettre (enfin)...

Vous êtes fauché, vous êtes en chômage partiel ou vous avez dépensé tout votre salaire en surgelés...

Les férus de littérature se souviennent certainement de la description du gargantuesque marché des...