Jina Luciani, pour une mode durable

Entrepreneurs  /   /  de Céline Bouchard

 

Elle est avant tout une créatrice de mode, une vraie. Après des études suivies au Fashion Institute of Technology et à l’Esmod Paris, et forte de plus de dix ans d’expérience dans le secteur de la lingerie à Paris et New York, Jina Luciani crée en 2008 Occidente, une marque de dessous féminins sortant de l’ordinaire et des sentiers battus… Une marque associée au combat écologique de toute une génération concernée par la préservation de la Terre. Cette année, la belle Méditerranéenne est la nouvelle présidente de la MMM.

TM : Comment passe-t-on de talent MMM à présidente de l’association ?

Jina Luciani : Grâce au prix Openmymed 2016, la Maison Mode Méditerranée (MMM) a mis en lumière mon travail en lingerie durable (loungewear et bains de mer) au sein de la maison Occidente. L’accompagnement a été complet, avec des événements en communication, un coaching en stratégie économique réalisé en collaboration avec la Chambre des Métiers et de l’Artisanat, mais aussi la participation à plusieurs nouveaux salons de vente en France et à l’étranger. Cela a créé des liens entre la MMM et moi. Des liens créatifs, durables, de famille… Le genre de liens que souhaitait former Maryline Bellieud-Vigouroux à la création de la MMM en 1988.

J’ai d’abord participé à des projets en tant que créatrice d’une marque ayant le vent en poupe, puis en tant que Méditerranéenne (je suis née à Beyrouth, au Liban), et enseignante à l’université d’Aix-Marseille, référente à l’École de Condé… Ensuite, j’ai intégré, en 2017, le conseil d’administration de l’association. J’ai ainsi pris le relais de Matthieu Gamet à la présidence de la MMM en 2019, avec l’idée de transmettre mes acquis, de partager mon expérience avec les jeunes créateurs, et de faire rayonner la mode ici et ailleurs.

TM : Que devient ta ligne de lingerie Occidente ?

JL : Occidente évolue positivement en maintenant ses valeurs écologiques et humaines. Avec le temps, elle a trouvé des partenaires de choix. En 2018, la marque a occupé un pop-up de 40 m2 avec l’ambition de rendre compte du style de vie du Sud de la France, associant à sa collection intemporelle en coton biologique des artistes comme le photographe marseillais Olivier Amsellem ou encore l’artisan de rotin azuréen François Passolunghi.

En 2019, la marque a été nommée Maître artisan en corsetterie « Ecodéfi », catégorie « Or » pour son action en développement durable. En 2020, elle a été reconnue pionnière dans son domaine lors du Salon international de la Lingerie à Paris. On retrouve les créations en boutiques multimarques en ligne et en présentiel en Riviera, à Paris et dans certaines villes de France, mais aussi à l’international (Japon, États-Unis) et sur le site de la boutique en ligne Occidente. De beaux projets sont à venir.

TM : Quels seront les objectifs fondamentaux de la Maison Mode Méditerranée sous ta présidence ?

JL : Je souhaite intensifier les liens avec la formation, qui est essentielle à la transmission, à travers notre accompagnement MMM Fashion Academy (confiée à Ali Rakib cette année) et les liens que nous avons tissé avec l’Université d’Aix-Marseille, mais aussi les écoles locales et internationales. La transmission culturelle est aussi une priorité avec la préparation d’événements en collaboration avec les musées de Marseille… Étant active dans le développement durable, mes choix, guidés par notre conseil d’administration (dont fait partie Sakina M’Sa, elle aussi active dans ce domaine), se portent sur la mise en lumière du travail réalisé en ce sens par nos créateurs Openmymed prize (95 % d’entre eux sont concernés par cette prise de conscience).

TM : Quid du festival Openmymed 2020 ?

JL : L’accompagnement des lauréats de l’Openmymed prize est également mené par Ali Rakib et ses experts dans le cadre de la MMM Fashion Academy. Avec du sur mesure et du durable, ils mettent l’accent sur l’intelligence économique et sa dynamique. À cause du confinement, nous avons choisi de mener à distance les enseignements et les accompagnements de la MMM Fashion academy, afin de préserver l’avancement de nos créateurs dans le contexte des mesures sanitaires. Le festival, initialement imaginé avec une forte identité durable dans un lieu culturel d’excellence, ici, à Marseille, a évidemment été reporté à l’année prochaine…

www.occidente.fr
www.m-mmm.fr

Vous aimerez aussi

Des maillots de bain aux couleurs sobres pour la plupart, une coupe simple mais sexy en diable, une...

Atelier Bartavelle est un concept original de mode éthique, profondément centré sur la Méditerranée...

Et si le masque barrière devenait par la force des choses le nouvel accessoire mode de l’été 2020 ?...