Michel Desvigne, architecte paysagiste

Entrepreneurs  /   /  de Linda Mestaoui

Auteur, avec l’architecte star Norman Foster, du réaménagement du Vieux-Port de Marseille, Michel Desvigne est un architecte paysagiste de renommée internationale. Conformément à ses convictions personnelles, ses projets sont intimement liés à la géographie. La notion de circulation joue un rôle important dans son travail.

Le Vieux-Port de Marseille peut désormais se targuer d’être l’une des plus grandes places piétonnes d’Europe. Sa minéralité donne encore plus de puissance à son aura naturelle et à sa luminosité hors pair. Son marché aux fleurs et aux poissons est mis en valeur, l’appel de la liberté sous le vol quasi enchanteur des mouettes demeure, lui, intact. Le quai de la fraternité bénéficie désormais d’une ombrière. Qui, on l’espère, suffira à rafraichir les piétons nombreux quand le soleil sera à son zénith… 300 jours par an.

Michel Desvigne a une vision de son métier qui va au-delà de la matière végétale, pour positionner son travail au niveau de l’espace. Un brin utopiste, il tient à apprécier pleinement la nouvelle impulsion donnée aux paysagistes depuis une trentaine d’années en gagnant son indépendance face aux architectes.

Ses réalisations ? En vrac et en guise de liste non exhaustive : Le Dallas Center, le parc Dräi Eechelen au Luxembourg, un plan de développement urbain et paysager à Burgos, la place centrale d’Almere aux Pays-Bas, le jardin de préfiguration de l’Ile Seguin, le plan d’aménagement de Bordeaux rive droite, ainsi que les réalisations de la Keio University de Tokyo.

L’architecte paysagiste, comme il aime être appelé, cumule les prix et les récompenses. Il est sacré Chevalier des Arts et des Lettres en 2003 et, plus récemment, lauréat du grand prix de l’urbanisme en 2011.

Il s’appuie sur des villes comme Barcelone, Bordeaux, Chicago ou encore Copenhague, qui constituent à ses yeux des exemples, pour construire ses projets en parfaite intelligence avec le territoire et désire ardemment rendre aux piétons et aux visiteurs l’accès libre et agréable des centres-ville. Qu’ils puissent « se promener, flâner, boire un verre, laisser les enfants courir, qu’il y ait des arbres ou pas ». Pari réussi à Marseille ?

www.micheldesvigne.com


 

Vous aimerez aussi

Près de 300 personnes se sont donné rendez-vous pour inaugurer le nouvel établissement Mercure sur...

La Galerie 1809, créée par les artistes Sébastien Arcouet, Florent Touchot et Marina...

Des yeux très clairs, grands comme des lacs. Un regard qu’on n’oublie pas... Acteur popularisé par...